Back to top
Nom Trousse
Prénom Françoise
Naissance Cavaillon (14 mars 1968)
Sections
Sciences de la vie et de la terre
Statuts et fonctions
Maître de conférences
Maîtrise de conférences
(janvier 2007)
Laboratoire
Vieillissement cérébral et pathogenèse des maladies neurodégénératives
UMR S1198
Études et formations

Titulaire d'une maîtrise de physiologie-pharmacologie obtenue en 1991 à l'université de Montpellier II,  Françoise Trousse obtient un DEA Biologie-santé à l'université Montpellier II. Elle poursuit sa formation en se spécialisant en neurobiologie du développement. Elle obtient un doctorat de l'université de Toulouse III sur "l'origine et induction des oligodendrocytes dans la moelle épinière de poulet" en 1998.

 

Parcours professionnel, responsabilité à l'EPHE

Françoise Trousse a été recrutée comme Maitre de conférences en 2007. Elle a été membre élu de la commission scientifique de la section Sciences de la vie et de la terre de l'EPHE, entre 2010 et 2014.

Parcours professionnel hors EPHE

Au cours de son doctorat à l'université Paul Sabatier, les recherches de Françoise Trousse ont porté sur le développement du système nerveux et en particulier sur le rôle des molécules morphogènes dans l’induction des oligodendrocytes dans le tube neural de poulet (Toulouse, 1993-1998). Par la suite, elle s'est intéressée à la spécification et la différenciation de l’œil de vertébré au cours d'un stage post-doctoral, à l'Instituto Cajal-CSIC (Madrid, 1998 à 2002). Au cours d’un second stage post-doctoral, elle a étudié la fonction du gène Glial cell missing (Gcm) au cours de la neurogenèse de vertébré au Centre de Biologie du développement-CNRS (Toulouse, 2003-2006).

Domaines de recherches

Françoise Trousse mène ses recherches au sein du laboratoire « Mécanismes moléculaires des démences neurodégénératives» (UMR_S 1198 Inserm/Université de Montpellier/EPHE), laboratoire interdisciplinaire dont les recherches concernent le vieillissement et les maladies neurodégénératives, de la cellule à l’homme. Dans ce contexte, elle s'intéresse plus particulièrement à la fonction d’une protéine inflammatoire, Regenerating Islet derived-1 (Reg-1a) retrouvée sous forme de dépôts fibrillaires dans le cerveau de patients atteints de la maladie d’Alzheimer. Ces recherches ont permis dans un premier temps, de montrer un rôle neurodéveloppemental de Reg-1a dans le système nerveux. Cette protéine intervient dans la plasticité cérébrale en stimulant la croissance neuritique et la migration des précurseurs neuraux. A l’issue de ces travaux, il reste à déterminer le rôle de cette protéine dans le contexte des pathologies neurodégénératives. Plusieurs données expérimentales convergent vers une implication de Reg-1a dans les tauopathies, démences caractérisées par la phosphorylation anormale de la protéine Tau. Les recherches actuelles sont focalisées sur les mécanismes moléculaires liant Reg-1a à la protéine Tau pour caractériser sur ces modèles (cellulaires, animaux) les premiers événements responsables des dégénérescences neurofibrillaires qui conduisent in fine à la mort des cellules nerveuses. Ces travaux ont pour objectifs de comprendre les mécanismes précoces conduisant à la perte progressive des fonctions cognitives et d’identifier de nouveaux biomarqueurs très précoces de ces maladies.

                                                                                                                                          

Publications principales

Antiestrogenic effects of all-trans-retinoic acid and 1,25-dihydroxyvitamin D3 in breast cancer cells occur at the estrogen response element level but through different molecular mechanisms. Demirpence E, Balaguer P, Trousse F, Nicolas JC, Pons M, Gagne D. Cancer Res. 1994 Mar 15;54(6):1458-64.

Notochord and floor plate stimulate oligodendrocyte differentiation in cultures of the chick dorsal neural tube. Trousse F, Giess MC, Soula C, Ghandour S, Duprat AM, Cochard P. J Neurosci Res. 1995 Jul 1;41(4):552-60.

Induction of oligodendrocyte progenitors in the trunk neural tube by ventralizing signals: effects of notochord and floor plate grafts, and of sonic hedgehog. Poncet C, Soula C, Trousse F, Kan P, Hirsinger E, Pourquié O, Duprat AM, Cochard P. Mech Dev. 1996 Nov;60(1):13-32.

Bmp4 mediates apoptotic cell death in the developing chick eye. Trousse F, Esteve P, Bovolenta P. J Neurosci. 2001 Feb 15;21(4):1292-301.

Control of retinal ganglion cell axon growth: a new role for Sonic hedgehog. Trousse F, Martí E, Gruss P, Torres M, Bovolenta P. Development. 2001 Oct;128(20):3927-36.

SFRP1 modulates retina cell differentiation through a beta-catenin-independent mechanism. Esteve P, Trousse F, Rodríguez J, Bovolenta P. J Cell Sci. 2003 Jun 15;116(Pt 12):2471-81.  

Morphogens as growth cone signalling molecules. Sánchez-Camacho C, Rodríguez J, Ruiz JM, Trousse F, Bovolenta P. Brain Res Brain Res Rev. 2005 Sep;49(2):242-52. Epub 2004 Dec 24. Review.

SFRP1 regulates the growth of retinal ganglion cell axons through the Fz2 receptor. Rodriguez J, Esteve P, Weinl C, Ruiz JM, Fermin Y, Trousse F, Dwivedy A, Holt C, Bovolenta P. Nat Neurosci. 2005 Oct;8(10):1301-9.

Proper patterning of the optic fissure requires the sequential activity of BMP7 and SHH. Morcillo J, Martínez-Morales JR, Trousse F, Fermin Y, Sowden JC, Bovolenta P. Development. 2006 Aug;133(16):3179-90.

Neurogenic role of Gcm transcription factors is conserved in chicken spinal cord. Soustelle L, Trousse F, Jacques C, Ceron J, Cochard P, Soula C, Giangrande A. Development. 2007 Feb;134(3):625-34.

Forcing neural progenitor cells to cycle is insufficient to alter cell-fate decision and timing of neuronal differentiation in the spinal cord. Lobjois V, Bel-Vialar S, Trousse F, Pituello F. Neural Develop. 2008 Feb 13;3:4.

Regenerating islet-derived 1α (Reg-1α) protein is new neuronal secreted factor that stimulates neurite outgrowth via exostosin Tumor-like 3 (EXTL3) receptor. Acquatella-Tran Van Ba I, Marchal S, François F, Silhol M, Lleres C, Michel B, Benyamin Y, Verdier JM, Trousse F, Marcilhac A. J Biol Chem. 2012 Feb 10;287(7):4726-39.

CXCR7 Receptor Controls the Maintenance of Subpial Positioning of Cajal-Retzius Cells. Trousse F, Poluch S, Pierani A, Dutriaux A, Bock HH, Nagasawa T, Verdier JM, Rossel M. Cereb Cortex. 2015 Oct;25(10):3446-57

Sites internet référents
Auteur de la notice
Françoise Trousse
Mise à jour
 le 19 juillet 2017 - 14:37