Back to top
Nom Wirth
Prénom Thierry
Naissance Mulhouse (08 août 1966)
Sections
Sciences de la vie et de la terre
Statuts et fonctions
Directeur d'études
Direction d'études
Génomique des populations (décembre 2006)
Situation de famille

divorcé

Laboratoire
UMR 7205, Institut de Systématique, Evolution, Biodiversité (ISYEB)
Biologie intégrative des populations et évolution moléculaire (BIPEM)
Études et formations

Après un baccalauréat scientifique obtenu en 1985, études à la Faculté de Biologie de Rennes 1 et obtention d'une Maîtrise en Biologie des organismes et des populations en 1990, suivi de l'obtention d'un DEA du même intitulé en 1993.

- Obtention d'un Doctorat en Zoologie en 1998 à l'Université de Bâle (Suisse)

- Habilitation à la direction de recherches à l'Université de Paris-Sud XI, Orsay, en 2006

Parcours professionnel, responsabilité à l'EPHE

- 2006 - : Directeur d'études

- 2016 - : Responsable de l'équipe Biologie Intégrative des Populations et Evolution Moléculaire (BIPEM) de l'UMR 7205

- 2016 - 2020 : Membre nommé du Conseil de la Recherche de PSL

- 2014 - 2017 : Membre élu du Conseil d'Administration de l'EPHE

- 2010 - 2014 : Membre élu de la commission Scientifique de la section SVT de l'EPHE

- 2016 -  : Membre nommé du Conseil d'Unité de l'UMR 7205

- 2013 - 2017 : Membre nommé du comité stratégique de l'UMR 7205

Parcours professionnel hors EPHE

- 1998 - 2000: Bourse post-doctorale à l'Université Laval (Dépt. de Biologie), Québec, Canada

- 2000 - 2003: Bourse post-doctorale à l'Institut Max Planck des maladies infectieuses, Berlin, Allemagne

- 2004 - 2006: Maître de Conférence à l'Université de Constance (Dépt. Evolution), Allemagne

Autres activités
  • Section Editor in Chief de Genes depuis 2015
  • Membre du comité éditorial d'Infection, Genetics and Evolution depuis 2016
  • Thierry Wirth est récipiendaire de la bourse William H. Telfer Endowed Lectureship à l’Université de Pennsylvania à Philadelphie, USA (2016).
  • Expertise de projets de recherche internationaux: International Network Institut Pasteur - Medical Research Council (UK) - Horizon Project, Netherlands Genomic Initiative.
  • Expertise de projets de recherche nationaux: IRD - Guyamazon, Institut Polaire français, Projet tranversal INCEPTION (Institut Pasteur). Commission d’évaluation scientifique (nommé) : ANR Programme blanc et jeunes chercheurs, CSD7, 2008-2009. Commission d’évaluation scientifique (nommé) : ANR ASTRID – Direction générale de l’Armement, 2012 et 2015. Expert (nommé) : Membre du comité HCERES d’évaluation de l’UMR-SAVE à Bordeaux, 2015
  • Referee pour les revues suivantes: Nature, Nature Genetics, Nature Microbiology, Nature Communications, Science, PloS Pathogens, Genome Research, Molecular Biology and Evolution, Journal of Clinical Microbiology, Scientific Reports, Molecular Ecology, Genetics, Proceedings of the Royal Society London, series B, Journal of Molecular Evolution, Molecular Phylogenetics and Evolution, Infection, Genetics and Evolution, Microbiology, PloS One, Genome, BMC Genomics, Genes, Parasite, Bioinformatics.
Domaines de recherches
  • En combinant modélisation, outils Bayésiens et génomique des populations, Thierry Wirth caractérise les processus évolutifs et sélectifs qui sont responsables de la structuration des populations microbiennes, ainsi que de l’émergence de résistances aux antibiotiques. Ses travaux se déclinent sur plusieurs micro-organismes cibles (Escherichia coli, Helicobacter pylori, Staphylococcus aureus et Mycobacterium tuberculosis) et s’inscrivent dans le cadre de collaborations nationales et internationales.  
  • Thierry Wirth a notamment contribué à révéler l’origine et la propagation de la peste à échelle planétaire par des approches NGS. Il est aussi à l’origine de travaux pionniers qui ont permis de démontrer un lien entre le sexe et la virulence chez Escherichia coli, proposant ainsi un nouveau paradigme du passage de souches avirulentes vers des souches pathogènes.
  • Actuellement, il se consacre à la reconstruction de l’histoire évolutive du bacille de Koch, qui demeure la principale source de mortalité (d'origine infectieuse) chez l’espèce humaine. A échelle macrogéographique, ses travaux permettent d’appréhender le rôle des migrations contemporaines dans la propagation de souches multirésistantes (MDR), alors qu’à échelle plus fine ils permettent des suivis épidémiologiques, ainsi que l’identification des sources potentielles d’épidémies en cours.
Publications principales
  •  Merker M., Blin C., Mona S., Duforet-Frebourg N., Lecher S., Willery E., Blum M, Rüsch-Gerdes S., Mokrousov I., Aleksic E., Allix-Béguec C., Antierens A., Augustynowicz-Kopeć E., Ballif M., Barletta F., Beck H.P., Barry III C.E., Bonnet M., Borroni E., Campos-Herrero I., Cirillo D., Cox H., Crowe S., Crudu V., Diel R., Drobniewski F., Fauville-Dufaux M., Gagneux S., Ghebremichael S., Hanekom M., Hoffner S., Jiao W.W., Kalon S., Kohl T.A., Kontsevaya I., Lillebæk T., Maeda S., Nikolayevskyy V., Rasmussen M., Rastogi N., Samper S., Sanchez-Padilla E., Savic B., Chola Shamputa I., Shen A.,    Sng L.-H., Stakenas P., Toit T., Varaine F., Vukovic D., Wahl C., Warren R., Supply P., Niemann S. & Wirth T. (2015) Evolutionary history and global spread of the Mycobacterium tuberculosis Beijing lineage. Nature Genetics 47: 242-249.
  • Morelli M., Song Y., Mazzoni C.J., Eppinger M., Roumagnac P., Wagner D.M., Feldkamp M., Kusecek B., Vogler A.J., Li Y., Cui Y., Thomson N., Leblois R., Lichtner P., Rahalison L., Peterson J.M., Keim P., Wirth T., Ravel J., Yang R., Carniel E. & Achtman M. (2010) Yersinia pestis genome sequencing identifies patterns of global phylogenetic diversity. Nature Genetics 42: 1140-1147.
  • Wirth, T., Hildebrand F., Allix-Béguec C. et al (2008). Origin, spread and demography of the Mycobacterium tuberculosis complex. PloS Pathogens 4: e1000160.
  • Wirth T., Morelli G., Kusecek B. et al (2007). The rise and spread of a new pathogen: seroresistant Moraxella catarrhalis. Genome Research 17: 1647-1656.
  • Wirth T., Falush D., Lan R., Colles F., Mensa P., Wieler L., Karch H., Reeves P., Maiden P., Ochman H. & Achtman M. (2006) Sex and virulence in Escherichia coli : an evolutionary perspective. Molecular Microbiology 60: 1136-1151.
  • Achtman M., Morelli G., Zhu P., Wirth T., Diehl I., Kusecek B., Vogler A.J., Wagner D.M., Allender C.J., Easterday, W.R., Chenal-Francisque V., Worsham P., Thomson N.R., Parkhill J., Lindler L.E., Carniel E. & Keim P. (2004) Microevolution and history of the plague bacillus, Yersinia pestis. Proc. Natl. Acad. Sci. USA 101: 17837-17842.
  • Wirth T., Wang X., Linz B., Novick R.P., Lum, J.K., Blaser M., Morelli G., Falush D. & Achtman M. (2004) Distinguishing human ethnic groups by means of sequences from Helicobacter pylori: Lessons from Ladakh. Proc. Natl. Acad. Sci. USA 101: 4746-4751.
  •  Falush, D., Wirth, T., Linz B ., Pritchard J.K., Stephens, M., Kidd, M., Blaser, M.J., Graham, D.Y., Vacher, S., Perez-Perez, G.I., Yamaoka, Y., Mégraud, F., Otto, K., Reichard, U., Katzowitsch, E., Wang, X., Achtman, M. & Suerbaum, S. (2003) Traces of human migration in Helicobacter pylori. Science 299 : 1582-1585.
  • Wirth T. & L. Bernatchez (2001) Genetic evidence against panmixia in the European eel. Nature 409 : 1037-1040. 
Sites internet référents
Auteur de la notice
Thierry Wirth
Mise à jour par
Thierry Wirth le 20 décembre 2017 - 17:39