Back to top

Sarah Cubaynes

Mise à jour
 le 28 avril 2017 - 08:52
Nom : Cubaynes
Prénom : Sarah
Sections : 
Sciences de la vie et de la terre
Statuts et fonctions : 
Maître de conférences
Distinction : Prix de la Bourse France L'Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science (2010)
Maîtrise de conférences :
Mathématiques appliquées et biostatistiques – Étude des déterminants et de l’hétérogénéité du vieillissement en bonne santé (healthy longevity) (octobre 2016)
Laboratoire
Mécanismes Moléculaires dans les Démences Neurodégénératives
Études et formations

A la suite d’une formation universitaire à l’interface des domaines de l’écologie, de l’évolution et des biostatistiques aux universités de Montpellier et de Lyon, Sarah Cubaynes a effectué une thèse en mathématiques appliquées à l’Université de Montpellier. Ses travaux portaient 1) sur la prise en compte de l’hétérogénéité dans les modèles de capture-recapture pour l’estimation des paramètres démographiques et 2) sur les applications et développements de ces modèles en dynamique des populations et en écologie évolutive chez plusieurs espèces d’oiseaux et de mammifères. Sa thèse a été co-encadrée par Christian Lavergne, statisticien au département de mathématiques de l’Université Montpellier 2, et Olivier Gimenez, biostatisticien et démographe au Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive de Montpellier.

Parcours professionnel, responsabilité à l'EPHE

En 2016, elle obtient un poste de Maître de Conférences en démographie dans l'équipe Longévité et Vitalité du laboratoire MMDN à Montpellier. Ses travaux visent à étudier l'influence de facteurs environnementaux et sociaux sur la démographie des populations humaines.

 

Parcours professionnel hors EPHE

Après un doctorat en biostatistiques, Sarah Cubaynes obtient le prix de la Bourse France L'Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science en 2010. Elle a poursuivi son parcours par un post-doctorat de trois ans au Collège Imperial de Londres et à l’Université d’Oxford  dans l’équipe de démographie évolutive dirigée par le professeur Tim Coulson. Dans ce cadre, elle a étudié les conséquences des changements environnementaux sur la dynamique éco- évolutive d’une population de carnivores sociaux (le loup gris dans le Yellowstone) en collaboration avec des biologistes et épidémiologistes américains. Elle a poursuivi par un second post-doctorat d'un an au Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive (équipe Biostatistiques et Biologie des Populations) et à l’Institut Polaire Norvégien où ses travaux visaient à comprendre et prédire l’impact des changements climatiques sur les stratégies reproductives et les trajectoires de vie des ours polaires. 

Domaines de recherches

Biodémographie évolutive - Biostatistiques - Modélisation - Ecologie évolutive

Les travaux de recherche en biostatistiques et démographie évolutive menés par Sarah Cubaynes portent sur l’analyse de la variabilité des trajectoires de vie individuelles (longévité, taux de survie, fertilité et statut épidémiologique) et les conséquences au niveau populationnel chez des espèces animales et chez l'Homme. Ses recherches sont structurées en trois thématiques transversales :

Thème 1 : Impact de la variabilité individuelle et environnementale sur les trajectoires de vie. L’analyse de données de suivis longitudinaux permet de quantifier l’influence de caractéristiques individuelles et de facteurs environementaux pour expliquer l’hétérogénéité des trajectoires de vie. Mots-clés : données individuelles de suivi longitudinaux, longévité, taux de survie, fertilité, hétérogénéité individuelle, climat, épidémiologie.

Thème 2 : Modélisation des trajectoires de vie. La modélisation des trajectoires de vie individuelles à l’aide de modèles démographiques de projection permet de prédire la dynamique des populations. Mots-clés : dynamique écologique et évolutive, modèles matriciels, modèles de projection intégraux.

Thème 3 : Développement d’outils méthodologiques en biostatistiques. Le développement d’indicateurs, d’outils d’inférence statistique et de modèles démographiques de projection constitue une part importante de mes recherches en démographie. Mots-clés : estimation, sélection de modèles, prédiction, modèles de mélange, modèles multi-états, modèles de projection intégraux, modélisation en équations structurelles. 

Publications principales

Robine, Jean-Marie, and Sarah Cubaynes. "Worldwide demography of centenarians." Mechanisms of Ageing and Development (2017).

Louvrier, J., Duchamp, C., Marboutin, E., Cubaynes, S., Choquet, R., Miquel, C., & Gimenez, O. (2017). Mapping and explaining wolf recolonization in France using dynamic occupancy models and opportunistic data. bioRxiv, 099424.

Cubaynes, S., MacNulty, D. R., Stahler, D. R., Quimby, K. A., Smith, D. W., and Coulson, T. (2014). Density-dependent intraspecific aggression regulates survival in northern Yellowstone wolves (Canis lupus). Journal of Animal Ecology, 83, 1344- 1356.

Desprez, M., Harcourt, R., Hindell, M. A., Cubaynes, S., Gimenez, O., and McMa- hon, C. R. (2014). Age-specific cost of first reproduction in female southern elephant seals. Biology Letters, 10, 20140264.

Cubaynes, S., Lavergne, C., and O. Gimenez. (2013) Fitting animal survival models with temporal random effects. Environmental and Ecological Statistics, 1-12.

Massey, J., Cubaynes, S., and T. Coulson. (2013) Will central Wyoming elk stop migrating to Yellowstone, and should we care? Ecology, 94, 1271-1274.

Bolker, B. M., Gardner, B., Maunder, M., Berg, C. W., Brooks, M., Comita, L., Crone, E., Cubaynes, S., et al. (2013) Strategies for fitting nonlinear ecological models in R, AD Model Builder, and BUGS. Methods in Ecology and Evolution, 4, 501–512.

Cubaynes, S., Lavergne, C., Marboutin, E., and Gimenez, O. (2012). Assessing individual heterogeneity using model selection criteria: how many mixture components in capture–recapture models? Methods in Ecology and Evolution, 3, 564-573.

Cubaynes, S., Doutrelant, C., Grégoire, A., Perret, P., Faivre, B. and O. Gimenez. (2012) Testing hypotheses in evolutionary ecology with imperfect detection: Struc- tural Equation Modeling of capture-recapture data. Ecology, 93,248-255.

Caniglia, Romolo, Fabbri, E., Cubaynes, S., Gimenez, O., Lebreton, J. D., and Randi, E. (2012). An improved procedure to estimate wolf abundance using non- invasive genetic sampling and capture–recapture mixture models." Conservation Genetics, 13,53-64.

Cubaynes, S., Doherty, P.F., Schreiber, E.A., Gimenez, O. (2011) To breed or not to breed: a seabird’s response to extreme climatic events. Biology Letters, 7,303-306.

Cubaynes, S., Pradel, R., Choquet, R., Duchamp, C., Gaillard, J-M., Lebreton, J-D., Marboutin, E., Miquel, C., Reboulet, A., Poillot, C., Gimenez, O. (2010) Importance of accounting for detection heterogeneity when estimating abundance: the case of French wolves. Conservation Biology, 24, 621–626.

Papaix, J., Cubaynes, S., Buoro, M., Charmantier, A. Perret, P. and Gimenez, O. (2010) Combining capture–recapture data and pedigree information to assess heritability of demographic parameters in the wild.Journal of Evolutionary Biology. 23, 2176–2184.

Auteur de la notice : 
Sarah Cubaynes