Back to top
Nom Galand-Pernet
Prénom Paulette
Naissance Montchanin (France) (09 décembre 1919)
Décès Bourg-la-Reine (France) (05 mai 2011)
Sections
Sciences historiques et philologiques
Statuts et fonctions
Chargée de conférences
Date charge de conférences
janvier 1965 à décembre 1970
Origines familiales

Fille d'un artisan marbrier, Johanny Pernet, et d'une institutrice, Marcelle Colomb, P. Galand était très attachée à sa Bourgogne natale.

Situation de famille

Mariée en 1944 à Lionel Galand.

Mère de Perrine Galand-Willemen, professeur des universités et directeur d'études à l'EPHE (SHP).

Études et formations

1931-1938 : études secondaires au lycée de jeunes filles de Dijon

1938-1939 : classe préparatoire (hypokhâgne) : lycée de Versailles

1939-1940 : classe préparatoire (khâgne), installée à Tournon en raison de la guerre

1940-1945 : ENS Sèvres (puis Paris sous l’occupation). Cours et travail d’édition, notamment sous la direction de Mario Roques (Littérature française du Moyen Âge) – Agrégation de grammaire, session de 1944 suspendue jusqu’en 1945.

1955 : diplôme de berbère de l’Institut des hautes études marocaines, Rabat.

Parcours professionnel, responsabilité à l'EPHE

 1965-1970 : chargée de conférences à l’EPHE : « Philologie et littérature berbères ».

Parcours professionnel hors EPHE

1945-1946 : professeur au lycée de jeunes filles de Dijon.

1946-1947 : professeur au Centre pédagogique international de Sèvres

1947-1949 : congé pour convenance personnelle -

1949-1950 : censeur du lycée de jeunes filles de Rabat. Elle accompagne son mari nommé au Maroc, où manquent les moyens de faire des recherches sur la littérature française du Moyen Âge. Elle oriente alors son travail sur le domaine berbère.

1950-1951 : congé pour raisons de santé ;

1951-1956 : chercheur au CNRS, puis professeur à l’Institut des hautes études marocaines de Rabat.

1956 jusqu’à sa retraite : chercheur au CNRS, membre (à partir de 1968) du groupe de recherche « Littérature orale, ethnographie, dialectologie arabo-berbère » dirigé par Germaine Tillion, chargée de conférences à l’INALCO (1969-1977), à l’EHESS (1976-1977), et membre du Groupe linguistique d’études chamito-sémitiques (GLECS).

Domaines de recherches

Paulette Galand-Pernet a étudié la langue berbère et elle a adapté à ses recherches sur la littérature (écrite et surtout orale) les méthodes d’analyse auxquelles elle s’était initiée sous la direction de Mario Roques quand elle travaillait sur la littérature française du Moyen Âge. Ne se contentant ni de recueillir des textes ni de poursuivre la description traditionnelle des thèmes, elle a analysé les techniques de la composition littéraire et plus particulièrement de la poésie berbère. Elle a insisté également sur le problème de la structure du texte et sur l’importance des « signaux démarcatifs ». Elle a travaillé avec Ou Yahia à la création d’un berbère littéraire moderne (pour le théâtre notamment). Elle a longuement enquêté auprès de poètes et de conteurs, professionnels ou non, souvent de femmes ou même d’enfants, au Maroc et en France (jusqu’à Lens où travaillaient des immigrés !).

Publications principales

Ouvrages :

  • Recueil de poèmes chleuhs, I : Chants de trouveurs, Paris, Klinksieck, 1972.
  • Littératures berbères : des voix, des lettres, Paris, Presses Universitaires de France, Collection « Islamiques » (dir. D. et J. Sourdel, F. Déroche), 1998, VI-280 p. (dédié à Germaine Tillion).
  • (avec H. Zafrani), Une version berbère de la Haggadah de Pesah. Texte de Tinrhir du Todrha (Maroc), Paris, Comptes rendus du GLECS, Supplément I, 2 vol., Paris, Geuthner, 1970.

 

Articles :

Plus de cent articles, entre autres :

  • « La Vieille et la légende des Jours d’emprunt au Maroc », Hespéris, 1958/1-2, p. 29-94.
  • « Poésie berbère du sud du Maroc et ‘motifs économiques’ », dans De l’impérialisme à la décolonisation, éd. J. Berque et J.-P. Charnay, Paris [1965], p. 263-279.
  • « À propos d’une langue littéraire berbère du Maroc : la koïnê des Chleuhs », Verhandlungen des zweiten internationalen Dialektologenkongresses = Zeitschrift fürMundartforschung, NF, 3, 4, Wiesbaden, 1967, p. 260-267.
  • « Les littératures berbères, art. Berbères », Encyclopaedia Universalis, 1969, p. 173-175 ; 1985, p. 489-491.
  • « Signalisation sur la route du conte. Esquisse d’un système sémiologique », Littérature orale arabo-berbère, 12, 1981, p. 15-40.
  • « Le thème de l’errance dans les littératures berbères », dans Littératures du Maghreb (Itinéraires et contacts de culture), 4-5, Paris, 1984, p. 269-311.
  •  « Les prologues ‘agrestes’ des poèmes berbères : un phénomène méditerranéen ? », dans Gli interscambi culturali e socioeconomici fra l’Africa settentrionale e l’Europa mediterranea, Congresso…Amalfi (1983), Naples, 1986, p. 355-367.
  • « Du désert-vie au clos construit : espaces berbères, Revue des études islamiques, LV-LVII, 1987-1989 (1992), p. 381-406.
  • (avec C. Breteau  et M. Galley) « À propos des ‘moments rhétoriques’ dans le conte maghrébin », Littérature orale arabo-berbère, 6-7, 1973 et  1974, p. 29-52.
  • (avec C. Breteau et A. Roth) « Art, jeu et cognition. Une forme courte particulière : l’énigme », LOAB, 22-23,  1995, p. 205-274.

 

 

Édition de texte (après la mort de l’auteur)

  • Basset A., Textes berbères du Maroc (Parler des Aït Sadden), Paris, École des Langues Orientales – Geuthner, 1963.

 

Volumes d'hommage
  • À la croisée des études libyco-berbères. Mélanges offerts à Paulette Galand-Pernet et Lionel Galand, Paris, Geuthner, 1993.
  • Langue et littérature amazighes. Cinquante ans de recherche. Hommage à Paulette Galand-Pernet & Lionel Galand, Rabat, 27 juin 2006, Institut Royal de la Culture Amazighe, 2006.
  • Parcours berbères. Mélanges offerts à Paulette Galand-Pernet et Lionel Galand pour leur 90e anniversaire, Collection Berber Studies (dir. H. Stroomer), Köln, Köppe Verlag, 2011.
Auteur de la notice
Lionel Galand
Mise à jour
 le 21 février 2018 - 09:36