Back to top

Olivier Venture

Mise à jour
 le 29 septembre 2017 - 18:35
Nom : Venture
Prénom : Olivier
Naissance : Aix-en-Provence (15 avril 1971)
Sections : 
Sciences historiques et philologiques
Statuts et fonctions : 
Maître de conférences
Maîtrise de conférences :
Initiation à la civilisation de la Chine ancienne (octobre 2005)
Laboratoire
Centre de recherche sur les Civilisations de l'Asie Orientale (CRCAO)
Études et formations

1992 : Licence de chinois à l’Université Aix-Marseille I.
1993 : Maîtrise de chinois à l’Université Paris 7, sous la direction de Mme Delphine Weulersse et avec le soutien scientifique de M. Redouane Djamouri (CNRS).
1995 : DEA d’études de l'Extrême-Orient à l’Université Paris 7, sous la direction de Mme Marie-Claude Paris et avec le soutien scientifique de M. Redouane Djamouri (CNRS).
1994-1996 : études d’épigraphie, de paléographie et d’archéologie à l'Université du Jilin (Chine), sous la direction de M. Wu Zhenwu.
1997-1999 : études d’épigraphie, de paléographie et d’archéologie à l’Université de Pékin, sous la direction de M. Li Ling.
2002 : Doctorat d’études de l'Extrême-Orient à l’Université de Paris 7, sous la direction de M. Marc Kalinowski (EPHE).

Parcours professionnel, responsabilité à l'EPHE

- 2005 : Maître de conférences : "Initiation à la civilisation de la Chine ancienne"
- 2009-2014 : Suppléant du responsable de la spécialité « études asiatiques » de la mention "études européennes méditerranéennes et asiatiques (EEMA) du master SHS de l’EPHE.
- 2012-2017 : Membre de la commission de politique scientifique de la section des sciences historiques et philologiques.
- 2014-2017 : Responsable de la spécialité « études asiatiques » du master EEMA de l’EPHE.

Parcours professionnel hors EPHE

12/2003-05/2005 : Chercheur contractuel CNRS, en qualité d’épigraphiste, au sein de UMR 8583 « Civilisation chinoise », dans le cadre d’une l’Action Concertée Incitative « Temps présent, aspect et présence du passé dans la Chine ancienne et moderne » dirigée par M. Li Feng, maître de conférences à l’INALCO.
2006-2007 : Chargé d'enseignement à l'Ecole du Louvre dans le cadre d’un "cours organique" intitulé « Ecriture et calligraphie en Chine ».
09/2008-10/2009 : Membre de l’Ecole Française d’Extrême-Orient, Centre de Pékin.
2009-2011 : Professeur invité à l'Université de Wuhan dans le cadre du projet « Edition globale et études des documents et des manuscrits Qin sur bois et sur bambou » financé par le Ministère de l'éducation chinois.

Autres activités

2003-2006 : Trésorier de l’Association Française d’Etudes Chinoises.
2008-2012 : Président de la "European Association for the Study of Chinese Manuscripts".

Domaines de recherches

- La pratique de l’écrit dans la Chine ancienne, depuis l'apparition de l'écriture au 13e siècle avant notre ère jusqu’à l'établissement des empires centralisés des Qin (221-207 av. n. è.) et des Han (206 av. n. è. - 220 de n. è.).
- L’évolution du système d’écriture chinois entre le 13e siècle avant notre ère et le 3e siècle de notre ère, avec une attention particulière pour la période des Royaumes combattants (env. 481-221 av. n. è.).
- La société chinoise ancienne des Shang aux Han au travers de ses traces écrites et matérielles.
- Réflexion sur le développement d'une archéologie de l'inscription, plus spécialement appliquée aux inscriptions sur bronze des Shang (env. 1600-1050 av. n. è.) et des Zhou (env. 1050-256 av. n. è.).

Publications principales

« La mise en page dans les inscriptions oraculaires des Shang », Ecritures archaïques - Systèmes et déchiffrement, Centre de Recherche Linguistique sur l’Asie Orientale, Paris, éd. Langages Croisés, 1995, p. 155-179.
« Nouvelles sources pour l’histoire de la Chine ancienne – Les publications de manuscrits depuis 1972 », Revue Bibliographique de Sinologie, Paris, 1999, p. 285-298.
« L’écriture et la communication avec les esprits en Chine ancienne », Bulletin of the Museum of Far Eastern Antiquities (Stockholm), n°74, 2004, p. 34-65.
« Le Shan ding : un vase en bronze inscrit de l’époque des Zhou occidentaux (1050-771 av. notre ère) », Arts Asiatiques, tome 59, 2004, p. 166-172.
« La question des ‘écritures chinoises’ à l’époque des Royaumes combattants », in Alain Thote (dir.), Arts asiatiques – Volume en hommage à Madame Michèle Pirazzoli-t’Serstevens – L’autre en regard, tome 61, 2006, p. 30-44.
« Zhanguo Lianghan ‘yu’ ‘yu’ zi yongfa yu gushu de chuanxie xiguan 戰國兩漢 “于”、“於”字用法與古書的傳寫習慣 » [L’utilisation des particules grammaticales ‘yu’ et ‘yu’ et les habitudes de copie des livres anciens des Royaumes combattants aux Han], Jianbo 簡帛, 2 (2007), Shanghai, Shanghai guji chubanshe, p. 81-95.
« La pyro-ostéomancie sous les Shang et les Zhou occidentaux : formation et évolution d’une pratique rituelle royale », in John Lagerwey (dir.), Religion et société en Chine ancienne et médiévale, Paris, Le Cerf-Institut Ricci, 2009, p. 77-100.
« Looking for Chu People writing habits », Asiatische Studien/Etudes asiatiques, vol. LXIII - 4 (2009), p. 943-957. http://www.e-periodica.ch/digbib/voltoc?var=true&rid=ast-002:2009:63::10...
« Anyang Shang dai muzang zhong de ‘zuhui’ 安陽商代墓葬中的“族徽”» [Les ‘emblèmes lignagers’ provenant des tombes Shang d’Anyang], Guwenzi yanjiu 古文字研究, 29, Pékin, Zhonghua shuju, 2012, p. 206-229.
« Nouvelles sources écrites pour l’histoire des Qin », Journal Asiatique, 301.2 (2013), p. 501-514.
« La paléographie chinoise », Gazette du livre médiéval, année 2014, n°61 (2015), p. 1-19.  
« Shang Emblems in their Archaeological Context », in Edward Shaughnessy (éd.), Imprints of Kinship: Studies of Recently Discovered Bronze Inscriptions from Ancient China, Honk Kong, Hong Kong University Press, 2017, p. 33-46.

Auteur de la notice : 
Olivier Venture