Back to top
Nom Ehrlich
Prénoms Marie-France, Thomas
Naissance Angers (France) (19 janvier 1940)
Sections
Sciences de la vie et de la terre
Statuts et fonctions
Directeur d'études
Direction d'études
Psychologie cognitive de la communication (janvier 1984 à décembre 2000)
Distinction Commandeur dans l'Ordre des Palmes académiques
Laboratoire
Laboratoire de Psychologie cognitive de la communication
Unité de recherche
Laboratoire de Psychologie expérimentale de l'Université René Descartes de Paris, CNRS URA 316
Études et formations

1961 : Licence de Psychologie, Université de Poitiers.
1962 : Diplôme de Psychopédagogie spéciale, Institut de Psychologie, Université de Paris.
1971 : Thèse de Doctorat de 3e cycle, Psychologie. Université René Descartes de Paris. Directeur : P. Fraisse.
1978 : Liste d'Aptitude à l'Enseignement Supérieur (LAES), 1978.
1989 : Thèse de Doctorat ès Lettres et Sciences Humaines. Université de Paris 8. Directeur: J.-.F Le Ny.

Parcours professionnel, responsabilité à l'EPHE

Directeur d'études.

Parcours professionnel hors EPHE

de janvier 1964 à octobre 1968 : Stagiaire de recherche, puis Attachée de recherche au CNRS, Laboratoire de Psychophysiologie, Faculté des Sciences, Université de Paris.

de novembre 1968 à décembre 1983 : Assistante, puis Maître-Assistante, UER de Psychologie de l'Université René Descartes de Paris.

Domaines de recherches

Au sein du laboratoire de Psychologie cognitive de la communication de l'EPHE, les recherches visent à étudier l'interdépendance entre le langage et la mémoire. Le langage écrit est un puissant moyen de communication. Adoptant l'approche théorique et les méthodes de la psychologie cognitive expérimentale (mesures on-line et off-line), les travaux sont centrés sur la compréhension de textes écrits, de type narratif ou informatif à visée didactique. Le texte est caractérisé par une double cohérence, locale(inter-phrases) et globale. Le comprendre, c'est en construire une représentation mentale au terme de processus de traitement dont la réalisation est contrainte par les propriétés des systèmes de mémoire, notamment de la mémoire de travail (composantes phonologique et visuo-spatiale) dont les capacités sont limitées, et de la mémoire sémantique à long-terme.
Selon leurs objectifs particuliers, les recherches sont conduites avec différents groupes de sujets : des jeunes adultes, des adultes âgés sains afin de préciser les effets du vieillissement "normal" et des enfants afin d'identifier les facteurs responsables des difficultés de compréhension de l'écrit au cours du développement.
Les recherches concernent notamment le traitement des marques linguistiques qui assurent la cohésion locale du texte (par exemple les pronoms anaphoriques) ainsi que la mise en jeu d'inférences. Audelà du texte écrit, on s'intéresse au rôle des illustrations qui l'accompagnent, ainsi qu'au traitement des informations multimedia. La composante visuo-spatiale de la mémoire de travail joue alors un rôle central.
On aborde également les questions liées à la régulation métacognitive des traitements: Quel contrôle le sujet exerce-t-il sur son propre fonctionnement ? Quelles sont les relations entres les dimensions cognitives, métacognitives et motivationnelles, en particulier chez l'enfant ?
Les recherches ont été effectuées en collaboration avec Hubert Tardieu, Maître de Conférences EPHE, et des chercheurs étrangers accueillis temporairement au laboratoire en tant que directeurs d'études invités : C. Cornoldi, Universita di Padova (Italie), A. Garnham et J. Oakhill, University of Sussex, Brighton (UK), B. Kurtz-Costes, University of North Carolina, Chapell Hill (USA).

Publications principales

- L'apprentissage verbal : étude des processus d'activation et de structuration, Paris, CNRS, Monographies Françaises de Psychologie, 1972, 165 p.

- Les modèles mentaux. Approche cognitive des représentations. Ehrlich M-F, Tardieu H, Cavazza M (Eds), Paris, Masson, 1993, 183 p.

- Mémoire et compréhension du langage, Lille, Presses Universitaires de Lille, 1994, 255 p.

Articles:
- La mémoire de travail: structure, fonctionnement, capacité, Ehrlich MF, Delafoy M. 1990, L' Année Psychologique, 90, 403-428.
-Levels of representation and domain-specific knowledge in comprehension of scientific texts, Tardieu H, Ehrlich MF, Gyselinck V. 1992, Language and Cognitive Processes, 7, 335-351.
-Cognitive and motivational determinants of reading comprehension in good and poor readers, Ehrlich MF, Kurtz-Costes B, Loridant C. 1993, Journal of reading Behavior, 25, 365-381.
- Representations and processes in the interpretation of pronouns: New evidence from Spanish and French, Garnham A, Oakhill J, Ehrlich MF, Carreiras M, 1995, Journal of Memory and Language, 34, 41-62.
-Skilled and less-skilled comprehenders: French children's processing of anaphoric devices in written texts, Ehrlich MF, Rémond M. 1997, British Journal of Developmental Psychology, 15, 291-309.
- Working memory and aging: deficit or strategy differences? Brebion G, Smith MJ, Ehrlich MF, 1997, Aging, Neuropsychology and Cognition, 4, 58-73.
-Visuospatial memory and phonological loop in learning from multimedia, Gyselink V, Cornoldi C, Dubois V, De Beni R, Ehrlich MF. 2002, Applied Cognitive Psychology, 16, 665-685.

Auteur de la notice
Marie-France Ehrlich
Mise à jour
 le 04 juillet 2017 - 18:57