Back to top
Madeleine Scopello
Madeleine Scopello en 2014
Nom Scopello
Prénom Madeleine
Naissance Turin (Italie) (04 novembre 1953)
Sections
Sciences religieuses
Statuts et fonctions
Directrice d'études cumulante
Direction d'études
Gnose et manichéisme  (novembre 2015)
Distinctions
Chevalier dans l'Ordre des Palmes académiques
Correspondant de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres
Corresponding Fellow of the Australian Academy of the Humanities (FAHA)
Origines familiales

Son père, Ruggero Scopello, était chirurgien et sa mère, Nella Massucco, était docteur ès Lettres.

Laboratoire
Orient & Méditerranée (UMR 8167)
Études et formations

Madeleine Scopello a étudié à l'Université de Turin à la Faculté de Lettres anciennes et de philosophie. Elle devient docteur ès Lettres en 1977. De 1976 à 1982, elle a étudié à l'Université de Strasbourg où elle a suivi des cours en histoire des religions (Pr Marc Philonenko) et un séminaire sur la gnose (Pr Jacques Ménard).
Auditrice aux cours du Pr Michel Tardieu à l’EPHE puis au Collège de France

Parcours professionnel, responsabilité à l'EPHE

En 1985, elle a été élève titulaire de l’EPHE, à la section des Sciences religieuses.

Parcours professionnel hors EPHE

En 1977, Madeleine Scopello devient docteur en lettres et philosophie, à l'Université de Turin. Elle obtient le titre de la "tesi di Laurea" : (Histoire du christianisme) : L’Esegesi dell’anima (Nag Hammadi II, 6): introduzione, traduzione, commento. "Magna cum laude, dignità di stampa". En 1983, elle obtient des bourses de recherche au Musée copte du Caire. De 1988 à 1991, elle est chargée de recherche de 2e classe au CNRS. En 1991, elle est chargé de recherche de 1re classe au CNRS. En 2006, elle obtient l'HDR à l'Université Paris-Sorbonne (« Recherches sur les traditions religieuses et culturelles de la gnose et du manichéisme, IIe-Ve siècles après J.-C. »). De 2007 à 2016, elle est directrice de recherche de 2e classe.
En 2016, elle devient directeur de recherche de 1re classe.

Domaines de recherches

« Gnose et manichéisme ». Ces deux domaines de recherche sont abordés à travers l’étude des sources hérésiologiques et de la documentation de première main conservée notamment en copte. Ces deux types de sources, constamment comparées, fournissent des éclairages essentiels non seulement sur les doctrines de ces deux mouvements de pensée mais aussi sur leur contextualisation historique et sociale. Les aspects sociaux, difficiles à décrypter dans ces littératures essentiellement spéculatives, sont étudiés par deux principaux biais : la place des femmes et leur rôle dans la gnose et le manichéisme ; l’existence de groupes ésotériques gnostiques et de leur pratiques mystiques (thème du voyage au ciel intériorisé). L’influence de la littérature mystique juive sur la gnose est l’un des principaux traits mis en évidence dans les conférences de la Direction d’études de Madeleine Scopello. La polémique du christianisme majoritaire contre le manichéisme constitue l’autre axe de recherche, à travers l’étude de la première grande réfutation contre Mani et sa doctrine, les Acta Archelai (IVe s.). Cette réfutation, contenant la fois des vérités et des contre-vérités sur le personnage de Mani, représenté comme un Perse barbare, a influencé toute l’hérésiologie anti-manichéenne jusqu’au Moyen Age. Sont examinés dans la Direction d’études à la fois les contenus de doctrine et les informations historiques, géographiques et sociales que fournit ce traité polémique.

Publications principales

Ouvrages :
- L’Exégèse de l’âme (Nag Hammadi II, 6) : introduction, traduction, commentaire, Leiden : Brill, 1985.
- Les Gnostiques, collection « Bref », Paris : Cerf, 1991.
- L’Allogène (Nag Hammadi XI, 3). En collaboration avec W.-P. Funk, P.-H. Poirier, J.D. Turner, « Bbliothèque copte de Nag Hammadi », section « Textes » 30, Québec/Louvain : Presses de l’Université Laval/Peeters, 2004. Contribution personnelle : « Traduction française du texte copte », p. 189-239.
- Femme, Gnose et Manichéisme. De l’espace mythique au territoire du réel, « Nag Hammadi and Manichaean Studies » LIII, Leiden : Brill, 2005.
- Saint Augustin, Sur la Genèse contre les Manichéens. Sur la Genèse au sens littéral, Livre inachevé, « Bibliothèque Augustinienne », Œuvres de saint Augustin 50, Paris : Institut d’Études Augustiniennes, 2005. En collaboration avec A.-I. Bouton, M. Dulaey, P. Monat. Contribution personnelle : « Introduction II. La polémique d’Augustin avec le Manichéisme », p. 82-154.
- Les Évangiles apocryphes, Édition revue et augmentée, Paris : Presses de la Renaissance, 2016.

Direction d'ouvrages
- The Gospel of Judas in Context, Proceedings of the First Conference on the Gospel of Judas held in Paris Sorbonne, 27th-28th October 2006, Edited by M. Scopello, « Nag Hammadi and Manichaean Studies » LXII, Leiden : Brill, 2008.
- Gnosis and Revelation. Ten Studies on Codex Tchacos, Edited by M. Scopello, Florence, Leo Olschki, 2009 (=Rivista di Storia e Letteratura Religiosa 46 (2008)/3).
- Les textes de Nag Hammadi : Histoire des religions et approches contemporaines. Actes du Colloque international tenu à l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 11-12 décembre 2008, J.P. Mahé, P.-H. Poirier, M. Scopello, éd., Paris : AIBL-Diffusion De Boccard, 2010.

- La mystique théorétique et théurgique dans l’Antiquité gréco-romaine. Judaïsmes et christianismes, S. Mimouni et M. Scopello éds., Brepols : Turnhout, 2016.

Articles
- « Pièges et filets dans les écrits gnostiques de Nag Hammadi et la littérature manichéenne du Fayoum », dans Mélanges en l’honneur de Jean-Pierre Mahé, A. Mardirossian, A. Ouzounian et C. Zuckerman éds., « Travaux et mémoires » 18, Paris : ACHCByz, 2014, p. 573-594.
- « L’âme en fuite : le traité gnostique de l’Allogène (NH XI, 3) et la mystique juive », dans La mystique théorétique et théurgique dans l’Antiquité gréco-romaine, S. Mimouni et M. Scopello éds., Turnhout : Brepols, 2016, p. 545-562.
- « Le thème de l’âme à la recherche du lieu de ses origines dans la gnose ancienne », dans M. A. Amir-Moezzi (dir.), Ésotérisme shi’ite, ses racines et ses prolongements, Bibliothèque de l’École des Hautes Études, Turnhout : Brepols, 2016, p. 176-191.

Auteur de la notice
Madeleine Scopello
Mise à jour
 le 06 décembre 2017 - 00:23