Back to top
Nom Lambert
Prénom Jean-Luc
Sections
Sciences religieuses
Statuts et fonctions
Maître de conférences
Maîtrise de conférences
Courants religieux du monde russe et russisé (XVIIIe-XXIe siècles)  (septembre 2003)
Laboratoire
Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (UMR 8582)
Équipe de recherche
Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (GSRL)
Études et formations

1996 Doctorat de l'Université Paris X – Nanterre. Spécialité Ethnologie, sous la direction de Roberte Hamayon.

1991 DEA Ethnologie et Sociologie Comparative (Université Paris X – Nanterre)

1990 Maîtrise d’Ethnologie (Université Paris X  – Nanterre)

Parcours professionnel, responsabilité à l'EPHE

Directeur du Centre d’Études Mongoles et Sibériennes depuis 2007

Domaines de recherches

Après une thèse centrée sur l’analyse comparée des rituels dans les sociétés samoyèdes et ob-ougriennes (ouest Sibérien), Jean-Luc Lambert a consacré une monographie au chamanisme nganassane, un peuple de l’Arctique réputé pour son « grand chamanisme ». Dans les années 1990, il a vécu près de deux ans en Russie.

Les sociétés sibériennes sont intégrées dans l’espace politique russe depuis des siècles et les stratégies autochtones d’adaptation ont été variées, certains groupes ont opté pour un isolement relatif tandis que d’autres n’ont pu que se confronter au monde russe, les Ougriens de l’Ob en sont le meilleur exemple. C’est précisément chez eux que le « renouveau religieux » est le plus tôt attesté, dès la fin des années 1980. Pour analyser les systèmes religieux locaux, Jean-Luc Lambert a choisi de les appréhender dans la durée. En Russie, la question, essentielle, des interactions politiques et religieuses entre les Russes et les peuples non-slaves animistes n’a été que très peu étudiée.

Principaux axes de recherche

Rituels d’État 

Il travaille sur les relations entre l’État russe et les minorités depuis leur intégration dans la Russie, notamment sur les formes rituelles mises en place pour tenter de contraindre les autochtones à reconnaître sa domination et à s’assurer de leur fidélité. Ces rituels sont parfois à l’origine de nouvelles élaborations religieuses locales durables.

Réception et réappropriation du christianisme

Certains systèmes de rites et de représentations sibériens se sont profondément transformés au cours des derniers siècles, comme celui des Ougriens de l’Ob qui, en relation avec l’évangélisation du XVIIIe siècle, a adapté et intégré de multiples éléments provenant de l’orthodoxie et plus largement du monde russe. Des rites renvoyant aux sacrements sont présents dans leur rituel tandis que l’ours est pensé comme l’enfant du père céleste.

Épopée et chamanisme

Il a entrepris différentes recherches sur l’épopée (ob-ougrienne, nénètse, nganassane et komi). Si l’analyse des textes épiques permet de mettre en lumière les contradictions socio-politiques et religieuses auxquelles les sociétés ont été confrontées et de proposer des solutions pour les surmonter, la pratique épique se comprend en Sibérie à partir du chamanisme, ce qui lui permet de mener de nouvelles recherches sur le chamanisme comme sur la performance épique envisagée dans sa dimension rituelle.

Gestion et représentation de l’histoire des minorités

L’étude de la représentation et de la gestion de l’histoire des peuples conquis a été particulièrement délaissée en Russie. Souvent le discours autochtone tait les relations conflictuelles avec les Russes, documentées par les sources russes. En revanche cette histoire revient ailleurs, notamment dans le rituel. Cette gestion de l’histoire mérite d’être analysée en prenant en compte diverses situations concrètes et cela à différents moments historiques de la Russie.

Publications principales

Direction avec F. Goyet du volume Auralité : changer l'auditoire, changer l'épopée, 3e livraison du recueil ouvert, 2017 http://ouvroir-litt-arts.univ-grenoble-alpes.fr/revues/projet-epopee/256-auralite-changer-l-auditoire-changer-l-epopee

« Quand l’attente de l’assistance détermine l’épopée. La performance épique dans le contexte religieux ob-ougrien (Ouest sibérien) », in Auralité: changer l'auditoire, changer l'épopée, 3e livraison du Recueil ouvert, F. Goyet et J.-L. Lambert (eds),2017, http://ouvroir-litt-arts.univ-grenoble-alpes.fr/revues/projet-epopee/263-quand-l-attente-de-l-assistance-determine-l-epopee-la-performance-epique-dans-le-contexte-religieux-ob-ougrien-ouest-siberien

« Les missions orthodoxes du début du XVIIIe siècle vues par les Ougriens de l’Ob (Sibérie de l’Ouest), Représentations et réélaborations autochtones », in Rencontres et médiations entre la Chine, l’Occident et les Amériques. Missionnaires, chamanes et intermédiaires culturels, Sh. Li, F. Laugrand et N. Peng (eds), Québec, Presses de l’université Laval, 2015, p. 27-51.

« Devenir ours », in Catalogue de l’exposition Esthétiques de l’Amour - Sibérie extrême orientale, Musée du quai Branly, du 3 novembre 2015 au 17 janvier 2016, Daria Cevoli (éd.), Flammarion/Musée du quai Branly, 2015, p. 134-142.

Direction avec F. Goyet, Épopée et millénarisme : transformation et innovation, section 1 : L’Épopée, un outil pour penser les transformations de la société (EMSCAT 45, 2014, en ligne http://emscat.revues.org/2265

Direction avec Katia Buffetrille, Nathalie Luca et Anne de Sales, de l’ouvrage D’une anthropologie du chamanisme vers une anthropologie du croire. Hommage à l’œuvre de Roberte Hamayon, [numéro H. S. EMSCAT], 2013, 768 p.

« Sans tambour ni costume. Du chamanisme ob-ougrien au chamane », in D’une anthropologie du chamanisme vers une anthropologie du croire. Hommage à l’œuvre de Roberte Hamayon [numéro H. S. EMSCAT], 2013, p. 65-86.

Direction avec Guilhem Olivier de l’ouvrage Deviner pour agir : Regards comparatifs sur des pratiques divinatoires anciennes et contemporaines [Nord-Asie 3], 2012, 265 p.

« Именем медведя : Эволюция религиозных представлений обско‑угорских народов в XVIII - начале XX в. », Finnisch-Ugrische Mitteilungen 32-33 (A. Widmer et V. Gusev (eds), Gedenkschrift für Eugen Helimski (1950-2007)], 2010, p. 333-359.

« Orthodox Russians, Siberian shamanists and a bear : how do you take an oath in Siberia ? », in Interethnic Dynamics in Asia : Considering the Other through ethnonyms, territories and rituals, C. Culas and F. Robinne (eds), Routledge, London and New York, 2010, p. 143-153.

Direction avec Dany Savelli de l’ouvrage Une Russie plurielle : Confins et profondeurs. [EMSCAT 38-39], 2008, 555 p.

Sortir de la nuit. Essai sur le chamanisme nganassane (Arctique sibérien). [EMS 33-34]. 2002-2003, 565 p.

 

Auteur de la notice
Jean-Luc Lambert
Mise à jour
 le 20 novembre 2017 - 07:50