Back to top
Jean-Christophe Attias
Jean-Christophe Attias
Nom Attias
Prénom Jean-Christophe
Naissance Bayeux. Calvados (France) (03 mars 1958)
Sections
Sciences religieuses
Statuts et fonctions
Directeur d'études
Direction d'études
Pensée juive médiévale (VIe-XVIIe siècle) (septembre 1998)
Origines familiales

Fils de Robert Attias (Mascara, Algérie, 1926 – Agris, Charente, 2002), licencié de philosophie, proviseur de lycée d'enseignement professionnel, et de Colette Cyclope (née à La Rochefoucauld, Charente, en 1932), professeure certifiée d'anglais.

Situation de famille

Marié à Esther Benbassa.

Laboratoire
Centre Alberto-Benveniste d'études sépharades et d'histoire socioculturelle des Juifs
Études et formations
  • 1977 : reçu au concours de l’IPES (major de promotion, spécialité : hébreu moderne).
  • 1978 : DEUG de philosophie, Université Paris I, et diplôme universitaire de langue et civilisation orientale (DULCO) en hébreu, Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO).
  • 1979 : diplôme supérieur d’hébreu, INALCO et licence d’hébreu, Université Paris III.
  • 1980 : CAPES d'hébreu moderne (major de promotion).
  • 1984 : maîtrise d’hébreu, Université Paris III. Titre du mémoire : Biographies juives de Jésus au Moyen Âge. Approche préliminaire.
  • 1985 : DEA en littérature hébraïque médiévale, Université de Paris III.
  • 1987 : agrégation d'hébreu moderne (unique admis).
  • 1990 : thèse de doctorat « nouveau régime » sur l'œuvre d'un exégète judéo-byzantin, Mordekhai Komtino (1402-1482), à l'Université Paris VIII (mention très honorable à l’unanimité). Thèse publiée à Paris, aux éditions du Cerf, en 1991, sous le titre Le Commentaire biblique. Mordekhai Komtino ou l’herméneutique du dialogue. Publié également en hébreu aux Presses Magnes de l’Université hébraïque de Jérusalem en 2007.
  • 1997, habilitation à diriger des recherches à l'EHESS. Titre du mémoire : Judaïsme et liminarité. Contribution à l’histoire intellectuelle du judaïsme médiéval.
Parcours professionnel, responsabilité à l'EPHE
  • Depuis 2018, directeur du Centre Alberto-Benveniste d'études sépharades et d'histoire socioculturelle des Juifs.
  • Depuis octobre 2016, membre élu de la Commission scientifique de la Section des Sciences religieuses de l'EPHE.
  • 2006-2008, membre du Bureau exécutif de l’Institut Européen en Sciences des Religions (IESR/EPHE).
  • 2002-2018, directeur-adjoint du Centre Alberto-Benveniste d'études sépharades et d'histoire socioculturelle des Juifs.
  • 1999-2002, membre du Bureau de la Section des Sciences religieuses de l’EPHE, chargé du budget et de la communication. Membre du Conseil scientifique et du Conseil d’Administration de l’EPHE.
  • 1998, élu directeur d'études à l'EPHE (Section des Sciences religieuses) sur la chaire de « Judaïsme rabbinique (VIe-XVIIe siècles) » - rebaptisée « Pensée juive médiévale (VIe-XVIIe siècles) » en 2008.
  • 1995-1998, chargé de conférences à la Section des Sciences religieuses de l'EPHE.
  • 1991-1998, chargé de recherche de 1ère classe au CNRS.
  • 1980-1991, professeur certifié, puis agrégé, d'hébreu dans l'enseignement secondaire public.
  • 1977-1980, élève-professeur à l’Institut préparatoire à l’enseignement du second degré (IPES) de Paris.
Parcours professionnel hors EPHE
  • Jusqu'en 2018, membre du Conseil de laboratoire de l'UMR 8596 - Centre Roland-Mousnier (Université Paris-Sorbonne, CNRS, EPHE).
  • 2012-2018, membre du Conseil scientifique du LabEx EHNE (Ecrire une Histoire Nouvelle de l’Europe), représentant de l’Axe 3 (L’humanisme européen ou la construction d’une Europe « pour soi », entre affirmation et crise identitaires).
  • 2011-2015, président de la Commission « Philosophie, psychanalyse et sciences des religions » au Centre national du Livre.
  • 1988-1989, Lady Davis Doctoral Fellow au département d'histoire du peuple juif de l'Université hébraïque de Jérusalem.

Responsabilités éditoriales

  • Membre du comité scientifique de Tsafon. Revue d'études juives du Nord (depuis 1998).
  • 2000-2002 : Membre du comité de rédaction de Notre Histoire.
  • 1997-2009 : Codirection (avec Esther Benbassa) de la collection « Les Dieux dans la Cité », d’abord aux éditions Complexe, Bruxelles, puis, à partir de 2003, aux éditions Fayard, Paris.
  • 1995-1999 : Codirection (avec Esther Benbassa) de la collection « Genèses / Sociétés et cultures juives », Publisud, Paris.
  • 1989-1995 : Membre du comité de rédaction de Pardès. Anthropologie, Histoire, Philosophie, Littérature.
Autres activités

Jean-Christophe Attias dévoue une part non négligeable de son activité à la vulgarisation scientifique. Il le fait notamment en publiant régulièrement dans L'Histoire, Sciences humaines ou Le Point Références. Pendant deux ans (jusqu'en juin 2017), il a été, pour les questions religieuses, l'interlocuteur régulier d'Emmanuel Davidenkoff, dans l'émission de culture générale « Un jour, une question » diffusée chaque jour sur France Info.

Domaines de recherches

Pensée juive médiévale (VIe-XVIIe siècle). Spécialiste de l’histoire de l’exégèse juive médiévale de l'Écriture, J.-C. Attias a publié ses premiers travaux sur des auteurs du Moyen Âge tardif (XVe-XVIe siècle) appartenant à l’aire méditerranéenne (Byzance et péninsule Ibérique). Il a depuis lors élargi l’horizon chronologique, géographique et thématique de ses recherches. Historien de la culture et des représentations, il s’est entre autres intéressé à la figure du prosélyte dans le judaïsme rabbinique, aux « marges » du judaïsme (karaïsme tardif), à la place de la « Terre d’Israël » dans la mémoire juive et à celle de la Bible dans la culture et l’imaginaire juifs. Son dernier ouvrage est un portrait inattendu du plus grand des prophètes bibliques: Moïse fragile (Paris, Alma, 2015, Prix Goncourt de la biographie 2015, réédité en poche chez CNRS Éditions, 2016). Son enseignement et sa recherche portent actuellement sur "Judaïsme et hybridité".

Publications principales

 

Sauf mention contraire, le lieu d'édition est Paris.

Ouvrages

  • Abraham Aboulafia, L’Épître des Sept voies, traduction de l’hébreu et notes, L’Éclat, 1re éd. 1985, rééd., 2008.
  • Le Commentaire biblique. Mordekhai Komtino ou l’herméneutique du dialogue, Cerf, 1991. Traduction hébraïque.
  • Isaac Abravanel, la mémoire et l’espérance, Cerf, 1992.
  • Dictionnaire des mondes juifs, Larousse, 1re et 2e éd. (sous le titre Dictionnaire de civilisation juive), 1997 et 1998, 3e éd. refondue, augmentée et mise à jour, 2008 (avec Esther Benbassa). Traductions hongroise, portugaise, roumaine et russe.
  • Israël, la terre et le sacré, Flammarion, 1re éd. (sous le titre Israël imaginaire) 1998, 2e éd. (poche), 2001 (avec E. Benbassa). Traductions américaine, espagnole, hongroise, roumaine, russe et turque.
  • Les Juifs ont-ils un avenir ?, 1re éd., Lattès, 2001, 2e éd. (poche), Hachette, 2002 (avec E. Benbassa). Traductions allemande, anglaise, espagnole, italienne et hongroise.
  • Le Juif et l’Autre, Gordes, Le Relié, 2001 (avec E. Benbassa). Traductions américaine, néerlandaise et roumaine.
  • Petite histoire du judaïsme, J’ai lu / Librio, 2007 (avec E. Benbassa). Traduction espagnole.
  • Penser le judaïsme, CNRS Éd., 2010, 2e éd. augmentée (poche), 2013.
  • Les Juifs et la Bible, Fayard, 2012, 2e éd. (poche), Cerf, 2014. Traduction américaine.
  • Moïse fragile, Alma, 2015, 2e éd. (poche), CNRS Éd., 2016. Prix Goncourt de la biographie 2015. Traduction anglaise à paraître en avril 2020.
  • Un juif de mauvaise foi, Lattès, 2017 (récit). 

Directions d’ouvrages

  • De la Conversion, Cerf, 1998.
  • Enseigner le judaïsme à l’Université, Genève, Labor et Fides, 1998 (avec Pierre Gisel).
  • La Haine de soi. Difficiles identités, Bruxelles, Complexe, 2000 (avec E. Benbassa). Traduction roumaine.
  • Messianismes. Variations autour d’une figure juive, Genève, Labor et Fides, 2000 (avec P. Gisel et Lucie Kaennel).
  • De la Bible à la littérature, Genève, Labor et Fides, 2003 (avec P. Gisel).
  • Juifs et musulmans. Une histoire partagée, un dialogue à construire, La Découverte, 2006 (avec E. Benbassa). Prix Seligmann 2006 contre le racisme, l’injustice et l’intolérance.
  • Encyclopédie des religions, Fayard, 1re éd. (sous le titre Des cultures et des dieux. Repères pour une transmission du fait religieux), 2007, 2e éd., Fayard/Pluriel, 2012 (avec E. Benbassa).
  • Les Sépharades et l’Europe. De Maïmonide à Spinoza, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, coll. « Cahiers Alberto-Benveniste », 2012.
  • Dans les quartiers, l’égalité c’est maintenant !, Le Pari(s) du Vivre-Ensemble, 2014 (avec E. Benbassa).
  • Juifs et musulmans. Retissons les liens !, CNRS Éd., 2015 (avec E. Benbassa).
  • Nouvelles relégations territoriales, CNRS Éd., 2017 (avec E. Benbassa).

Articles

Engagements

Co-fondateur et co-animateur du « Pari(s) du Vivre-Ensemble », structure dédiée à la lutte contre le racisme et les discriminations.

Publications au sujet de la personne
Auteur de la notice
Jean-Christophe Attias
Mise à jour par
Jean-Christophe Attias le 31 octobre 2019 - 17:20