Back to top
Jean Baubérot
Jean Baubérot
Nom Baubérot
Prénom Jean
Naissance Châteauponsac, Haute-Vienne (26 juillet 1941)
Sections
Sciences religieuses
Statuts et fonctions
Directeur d'études
Président de l'EPHE
Président de section
Directions d'études
Histoire et sociologie des protestantismes  (janvier 1978 à septembre 1990)
Histoire et sociologie de la laïcité (octobre 1990 à juin 2007)
Distinctions
Chevalier dans l'Ordre de la Légion d'honneur
Officier dans l'Ordre national du Mérite
Origines familiales

Jean Baubérot est le fils de René Baubérot, professeur d’histoire et de géographie au lycée de garçons Gay-Lussac (Limoges), et de Violette Baubérot-Souttre, professeure de psychologie de l’enfant à l’École normale de jeunes-filles (Limoges).

Situation de famille

Marié, trois enfants.

Équipe de recherche
Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (GSRL)
Unité de recherche
UMR 8582
Études et formations

En 1959, Jean Baubérot a remporté le 1er prix d’Histoire au Concours général des lycées et collèges. Il a étudié à la Faculté de théologie protestante de Paris puis à l'Université de Paris IV-Sorbonne. En 1966, il obtient un doctorat de troisième cycle en histoire : « L’évangélisation protestante non-concordataire et le problème de la liberté religieuse au XIXe siècle » et le diplôme de l’EPHE en 1967. En 1984, il soutient une thèse doctorat ès-lettres et sciences humaines : « Le protestantisme et la laïcisation de la société française XIXe-XXe siècle ». 

Emmanuel Le Roy Ladurie, Henri-Irénée Marrou, Jean-Marie Mayeur, Emile Poulat, Daniel Robert, Richard Stauffer, Jean Tulard ont été ses professeurs.

Parcours professionnel, responsabilité à l'EPHE

Jean Baubérot a été président de la Section des Sciences Religieuses de 1986 à 1994 et président de l'EPHE de 1999 à 2003. De 1995 à 2001, il a dirigé le Groupe de Sociologie des Religions et de la Laïcité (GSRL, devenu le Groupe Sociétés, Religions, Laïcités – CNRS-EPHE) dont il a été le fondateur. Jean Baubérot a également été co-directeur de l’Institut d’Anthropologie franco-russe de l’Université des Sciences humaines de Russie (Moscou) de 1996 à 2000. 

Par ailleurs, Jean Baubérot a enseigné dans plusieurs universités dont : UQAM, Université de Montréal, (Canada), Harvard, Princeton, New York University, University of Southern California, Columbia (Etats-Unis), Tokyo University, Kyoto University, Waseda, (Japon), Oxford (Grande Bretagne), Roma tre, (Italie), Colegio de Mexico (Mexique), Heidelberg, (Allemagne)... 

Parcours professionnel hors EPHE

Jean Baubérot a été président du Centre Protestant d’Etudes et de Documentation de 1980 à 1990. De 1993 à 1997, il co-dirigea avec Mme Ishidoh, professeur à l’Université Waseda, (Tokyo) le Programme sur « les Valeurs dans l’Education », qui a regroupé des chercheurs de différentes universités françaises et japonaises.

De 1997 à 1998, il a été membre du Cabinet, chargé de la Formation à la Citoyenneté, de la ministre déléguée à l’Enseignement Scolaire, Ségolène Royal.

Autres activités

Il a co-dirigé le Programme UNESCO-EPHE : « Les civilisations dans le regard de l’autre » de 2000 à 2003 et a été membre de la Commission Sur l’application du Principe de Laïcité dans la République, Présidence de la République, de juillet à décembre 2003.

Publications principales

- Un christianisme profane ? Royaume de Dieu, Socialisme et modernité culturelle dans le périodique chrétien-social l’Avant-Garde (1899-1911), Paris : PUF,  Bibliothèque de l’Ecole des Hautes-Etudes, Section des Sciences religieuses, 1978, 295 p. (réédit. : Archives Karéline, 2009). 

- Le pouvoir de contester, contestations politico-religieuses autour de « Mai 68 » et le document « Eglise et Pouvoir », Genève : Labor et Fides (Histoire et Société), 1983, 335 p. 

- Vers un nouveau pacte laïque ?, Paris : Seuil, 1990, 272 p. 

- La morale laïque contre l’ordre moral sous la Troisième République, Paris : Seuil, 1997, 366 p. (réédit. Archives Karéline, 2009).

- Une haine oubliée : L’antiprotestantisme avant le pacte laïque (1870-1905) (avec V. Zuber), Paris : Albin Michel (Science des religions), 2000, 334 p. 

- Religion, modernité et culture au Royaume-Uni et en France (1800-1914), (avec S. Mathieu), Paris, Seuil (Points Inédit Histoire), 2002, 322 p. 

- Laïcité 1905-2005, entre passion et raison, Paris : Seuil (La couleur des idées), 2004, 286 p. 

- Une laïcité interculturelle. Le Québec avenir de la France ?, La Tour d’Aigues : Éditions de l’Aube, 2008, 283 p. 

- Laïcités sans frontières (avec M. Milot), Paris : Seuil (La couleur des idées), 2011, 351 p. 

- Les sept laïcités françaises, Paris : Édition de la Maison des Sciences de l’Homme (Interventions), 2012, 176 p. 

- Histoire des protestants. Une minorité en France (XVI-XXIe siècle) (avec M. Carbonnier-Burkard), Paris : Ellipse, 574 p.

Engagements

Depuis 2002, il préside l'association des Amis des Concerts de Villefavard (Haute-Vienne).

 

Volumes d'hommage

V. Zuber, P. Cabanel, R. Liogier (éd.), Croire, s'engager, chercher. Autour de Jean Baubérot, du protestantisme à la laïcité, Bibliothèque de l’Ecole des Hautes Etudes, Sciences Religieuses, Turnhout : Brepols, 2016.  

Publications au sujet de la personne

- « Jean Baubérot ou la laïcité caustique », dans P. Boniface, Les intellectuels intègres, Paris : Jean-Claude Gawsewitch Editeur, 2013, p. 47-80.

- André Encrevé – Perrine Simon-Mahum, « Jean Baubérot », in P. Cabanel – A. Encrevé (dir.), Dictionnaire biographique des protestants français de 1787 à nos jours, t. I : A-C, Paris : Éditions de Paris – Max Chaleil, 2015, p. 199-200.

Jean Baubérot a publié un essai autobiographique : Une si vive révolte, Paris : L’Atelier, 2014, 230 p.

 

Sites internet référents

Notice dans les chercheurs du gsrl : http//www.gsrl.cnrs.fr/ 

Auteur de la notice
Jean Baubérot
Mise à jour
 le 17 février 2018 - 11:49