Back to top

Jacques Verger

Mise à jour
 le 13 octobre 2017 - 11:13
Jacques Verger
Jacques Verger
Nom : Verger
Prénom : Jacques
Naissance : Talence, Gironde (France) (13 octobre 1943)
Sections : 
Sciences historiques et philologiques
Statuts et fonctions : 
Directeur d'études cumulant
Direction d'études :
Histoire des universités anciennes et médiévales (septembre 1998 à août 2009)
Distinctions :
Première médaille du concours des Antiquités de la France de l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres (1997)
Prix Eugène Colas de l'Académie française (2007)
Chevalier dans l'Ordre national du Mérite
Officier dans l'Ordre des Palmes académiques
Membre de l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres
Études et formations

Élève de l’École Normale Supérieure (1962-1967)

Licence d’histoire à la Sorbonne (1964)

D.E.S. d’histoire à la Sorbonne (1965)

Agrégation d’histoire (1966)

Membre de l’École française de Rome (1969-1972)

Docteur ès-lettres (1995)

Élève de Jacques Le Goff, Michel Mollat, Philippe Contamine

Parcours professionnel, responsabilité à l'EPHE

Directeur d’études cumulant à la IVe section du 01/09/1998 au 31/08/2009.

Parcours professionnel hors EPHE

Assistant à l’université de Tunis (1967-1969)

Membre de l’École française de Rome (1969-1972)

Assistant puis maître-assistant à l’université de Nancy II (1972-1975)

Maître-assistant puis maître de conférences à l’École Normale Supérieure (1975-1995)

Professeur à l’université de Paris-XIII / Paris-Nord (1995-2000)

Professeur à l’université Paris-IV /Paris-Sorbonne (2000-2010)

Correspondant de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres de 1998 à 2012

Membre de l’Institut (Académie des Inscriptions et Belles Lettres) depuis 2012

Directeur de la Fondation Thiers – Centre de recherches humanistes depuis 2016

Domaines de recherches

Ses recherches portent sur l’histoire de la culture, de l’éducation et de l’enseignement (écoles, studia, universités) au Moyen Âge, à partir du XIIe siècle, et au début de l’époque moderne. La conférence de l’ EPHE était plus spécialement consacrée à l’histoire des universités médiévales et modernes, principalement françaises mais aussi étrangères (Angleterre, Italie, Péninsule ibérique, Amérique coloniale). Tous les aspects de l’histoire universitaire étaient envisagés : sociologie des populations étudiantes, figure sociale du maître, analyse des institututions universitaires (fondations, statuts, privilèges), rôle des collèges, rapports avec les pouvoirs laïcs et ecclésiastiques, méthodes de travail en honneur dans les universités, organisation des enseignements et des examens, mentalités unversitaires saisies à travers la documentation judiciaires, les écrits des maîtres (par ex. Roger Bacon ou Jean Gerson), les traités pédagogiques, les témoignages littéraires, enfin historiographie des universités anciennes du XVIe au XIXe siècle.

Publications principales

Les universités du midi de la France à la fin du Moyen Âge (début du XIVe siècle – milieu du XVe siècle), 5 t., Paris, 1994 [thèse d'État]

– Les Universités au Moyen Age (SUP/L'Historien, 14), Paris, PUF, 1973 (rééd. avec une postface, coll. Quadriges, Paris, PUF, 1999, réimpr. dans la même coll. en 2007).

– (dir.) Histoire des Universités en France (Bibliothèque historique), Toulouse, Privat, 1986.

– Les universités françaises au Moyen Age (Education and Society in the Middle Ages & Renaissance, 7), Leyde, Brill, 1995.

– L'amour castré. L'histoire d'Héloïse et Abélard, Paris, Hermann, 1996.

Les gens de savoir dans l'Europe de la fin du Moyen Age (Le Moyen Age), Paris, PUF, 1997.

Enseignement, culture et société en Occident aux XIIe et XIIIe siècles, Rennes, PUR, 1999.

– (en collab. avec P. Riché) Des nains sur des épaules de géants. Maîtres et élèves au Moyen Âge, Paris, Tallandier, 2006.

– (co-dir. avec P. Gilli et D. Le Blévec), Les universités et la ville au Moyen Âge. Cohabitation et tension (Education and Society in the Middle Ages & Renaissance, 30), Leyde-Boston, Brill, 2007.

– (co-dir. avec A. Sohn) Les collèges universitaires en Europe au Moyen Âge et à la Renaissance, Bochum, Winkler, 2011.

– (co-dir. avec A. Sohn) Les collèges réguliers en Europe au Moyen Âge et à la Renaissance, Bochum, Winkler, 2012.

– (co-dir. avec O. Weijers), Les Débuts de l’enseignement universitaire à Paris (1200 – 1245 environ) (Studia artistarum 38), Turnhout, Brepols, 2013.

– (co-dir. avec A. Sohn et M. Zink), Heinrich Denifle  (1844-1905). Un savant dominicain entre Graz, Rome et Paris / Ein dominikanischer Gelehrter zwischen Graz, Rom und Paris, Paris, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 2015.

Volumes d'hommage

Universitas scolarium. Mélanges offerts à Jacques Verger, réunis par Cédric Giraud et Martin Morard (École Pratique des Hautes Études. Sciences historiques et philologiques, V – Hautes études médiévales et modernes, 102), Genève, Droz, 2011.

Sites internet référents

Site du Centre Roland Mousnier (Paris-Sorbonne)

Site de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres

Auteur de la notice : 
Jacques Verger