Back to top
Nom Beaujouan
Prénom Guy
Naissance Orléans (France) (23 juin 1925)
Décès Paris (France) (05 octobre 2007)
Sections
Sciences historiques et philologiques
Statuts et fonctions
Directeur d'études
Direction d'études
Histoire des sciences au Moyen Âge (septembre 1963 à juin 1993)
Date chargé.e de conférences
septembre 1956 à septembre 1963
Distinctions
Chevalier dans l'Ordre de la Légion d'honneur 
Prix Auguste Molinier de l'École Nationale des Chartes (1947)
Membre effectif de l'Académie internationale d'histoire des sciences (1967)
Médaille Alexandre Koyré (2005)
Corresponding Fellow de la Medieval Academy of America (1974)
Origines familiales

Né à Orléans, dans une famille d'origine angevine. Son père était haut fonctionnaire dans l'administration des postes, chevalier dans l'ordre de la Légion d'honneur. Guy Beaujouan a souffert dès la naissance d'une grave déficience oculaire, qui a nécessité de lourdes opérations répétées durant l'enfance et l'adolescence. Ce handicap ne l'a pas empêché de lire les manuscrits les plus difficiles, mais l'a rendu réticent à exercer des responsabilités nécessitant des fonctions de représentation.

Situation de famille
Marié
Études et formations

Études secondaires au lycée David d'Angers, où il a aussi préparé le concours d'entrée à l'Ecole des chartes.
1944-1947 : élève de l'École nationale des chartes. Diplôme d'archiviste-paléographe. Prix Auguste Molinier (meilleure thèse de la promotion).
1960 : Diplôme de l'École pratique des Hautes Études (Section des sciences historiques et philologiques").

Parcours professionnel, responsabilité à l'EPHE

– 1956-1963 : Chargé de conférences.
– 1963-1993 : Directeur d'études.

Parcours professionnel hors EPHE

– 1947-1950 : conservateur à la Section contemporaine des Archives nationales.
– 1950-1952 : membre de la Casa de Velázquez.
– 1953-1960 : conservateur à la Section moderne des Archives nationales.
– 1960-1963 : chargé de recherche au CNRS.

Autres activités

Vice-président de l'Académie internationale d'histoire des sciences (1989-1997).

Domaines de recherches

– Histoire de l'arithmétique médiévale. Enseignement du quadrivium.
– Recensement des manuscrits scientifiques conservés en Espagne. On doit à Guy Beaujouan d'importantes découvertes d'œuvres considérées comme perdues (par exemple, le commentaire de Nicole Oresme à la Physique d'Aristote) ou ignorées (par exemple, les notes autographes de Jean de Murs sur ses observations). 
– Les sciences en Espagne au Moyen Âge et à la Renaissance.
– Les rapports entre théorie et pratique au Moyen Âge.
Guy Beaujouan a été pionnier dans le domaine de l'histoire des sciences médiévales en France, domaine où il acquit une réputation internationale. Il œuvra pour la prise en compte de la période médiévale dans une histoire générale des sciences ainsi que pour l'insertion des sciences dans les préoccupations des historiens médiévistes. Il s'efforça aussi de faire entrer les archives scientifiques dans les dépôts nationaux.

Publications principales

Ouvrages

Manuscrits scientifiques médiévaux de l'Université de Salamanque et de ses "colegios mayores", Bordeaux : Féret, 1962, VIII-232 p. (Bibiothèque de l'École des Hautes Études Hispaniques, vol. 32).

Médecine humaine et vétérinaire à la fin du Moyen Âge, Genève : Droz, 1966, 476 p. (École pratique des Hautes Études, IVe Section, V. Hautes Études médiévales et modernes, 2). [avec Yvonne Poulle-Drieux et Jeanne-Marie Dureau-Lapeyssonie]

Recueils d'articles

Par raison de nombres. L'art du calcul et les savoirs scientifiques médiévaux, Aldershot : Variorum, 1991.

Science médiévale d'Espagne et d'alentour, Aldershot : Variorum, 1992.

Chapitres dans des ouvrages de référence

– « La science dans l'Occident médiéval chrétien », dans R. Taton (dir.), Histoire générale des sciences, t. I, Paris : PUF, 1957, p. 517-78 ; 2e éd. 1966, p. 582-652 (réimpr. dans la collection Quadrige, PUF, 1994).

– « La représentation de l'univers », dans M. François (dir.), La France et les Français, Paris : Gallimard, 1972 (Encyclopédie de la Pléiade), p. 647-77.

– « Visión sinóptica de la ciencia medieval en Occidente », dans P. Lain Entralgo (dir.), Historia universal de la medicina, Barcelone : Salvat, 1972, p. 151-64.

– « Une lente préparation au décollage des sciences », dans R.-H. Bautier (dir.), La France de Philippe Auguste : le temps des mutations, Paris : CNRS, 1982, p. 847-61.

– « Vision du monde », dans J. Favier (dir.), La France médiévale, Paris : Fayard, 1983, p. 509-30.

– « Teoria e pratica nel Medioevo », dans Storia della scienza, vol. IV, Rome, Istituto della Enciclopedia italiana, 2001, p. 561-68.

Liste des publications jusqu’à 1993 dans Comprendre et maîtriser la nature au Moyen Âge, Mélanges d’histoire des sciences offerts à Guy Beaujouan, Genève : Droz, 1994 (École pratique des Hautes Études, IVe Section, V. Hautes Études médiévales et modernes 73), p. XIX-XXVIII.

Volumes d'hommage

Comprendre et maîtriser la nature au Moyen Âge, Mélanges d'histoire des sciences offerts à Guy Beaujouan, Genève : Droz, 1994 (École pratique des Hautes Études, IVe Section, V. Hautes Études médiévales et modernes 73), XXVIII-631p.

Publications au sujet de la personne

– « Entretien avec Guy Beaujouan. Un médiéviste historien des sciences », propos recueillis par J.-P. Boudet, J. Chandelier et N. Weill-Parot, Médiévales, 47(2004), p. 153-72.
– « Il n'y a pas 'une' pensée médiévale. Entretien avec Guy Beaujouan » (Espace Mendes-France, Poitiers, en ligne fr.scribd.com).
– Notices nécrologiques dans Annuaire de l'École pratique des Hautes Études (Section des sciences historiques et philologiques), Bibliothèque de l'École des chartes, Archives internationales d'histoire des sciences etc.

Auteur de la notice
Danielle Jacquart
Mise à jour
 le 03 janvier 2018 - 07:20