Back to top
Nom Schmidt
Prénom Francis
Naissance Strasbourg (France) (12 mai 1939)
Sections
Sciences religieuses
Statuts et fonctions
Directeur d'études
Maître de conférences
Direction d'études
Histoire du judaïsme à l’époque hellénistique et romaine (octobre 1982 à décembre 2006)
Unité de recherche
ANHIMA (Anthropologie et Histoire des mondes antiques), CNRS-UMR 8210
Domaines de recherches

Le 29 août 70, les légions de Titus incendient et détruisent le Temple de Jérusalem. Dans l’historiographie chrétienne, cet événement a longtemps été interprété comme marquant la fin du judaïsme, dont la mission historique cessait avec la naissance du christianisme. La recherche actuelle n’a pas totalement rompu avec ce modèle historiographique : il arrive encore que le judaïsme de la période du Second Temple, souvent appréhendée comme une période de déclin, soit étudié, non pour lui-même, mais comme toile de fond en vue de mettre en scène les premières communautés chrétiennes. Une tradition de l’historiographie juive au contraire reconnaît en 70 le véritable commencement du judaïsme, voyant dans la Michna et les Talmuds ses textes fondateurs. Plutôt que de considérer la coupure de 70 comme une catastrophe faisant table rase, les recherches conduites par Francis Schmidt se situent de part et d’autre de cet événement pris comme un passage. Ce qui est en jeu n’étant rien moins que l’intelligence d’une société considérée dans la longue durée, dont l’organisation, mais aussi les contradictions internes et la déstructuration face à l’étranger devaient contribuer tant à la naissance des premières communautés chrétiennes qu’à la formation du judaïsme de l’après-Temple.

Les deux grands témoins de cette période-charnière sont Flavius Josèphe et Philon d’Alexandrie. Tandis que l’œuvre historique de Josèphe se situe au centre de l’affrontement entre monde juif et monde romain, l’œuvre exégétique de Philon offre une synthèse entre hellénisme et judaïsme. De plus l’étude des manuscrits de la mer Morte constitue une troisième source pour l’histoire du judaïsme à l’époque hellénistique et romaine. La publication des manuscrits de Qoumrân permet non seulement de préciser l’histoire, l’organisation interne, les rites et les croyances de cette communauté des bords de la mer Morte, mais en outre elle transforme sur des aspects majeurs le tableau du judaïsme ancien, de la fin du IIIe siècle avant au IIe siècle après notre ère, du début de la Palestine séleucide et la crise maccabéenne jusqu’à la rédaction de la Michna.

Publications principales

Articles ou contributions à des ouvrages collectifs

« Le Testament d'Abraham », in Écrits intertestamentaires (A. Dupont-Sommer, M. Philonenko éd.), La Pléiade, Paris : Gallimard, 1987, p. 1649-1690.

« Astrologie juive ancienne. Essai d'interprétation de 4QCryptique (4Q186) », Revue de Qumrân 69 (1997), p. 125-141.

« Essai d’interprétation de 4QTirage au sort (4Q279) », Studies in the History of Israel in Antiquity Presented to Prof. Uriel Rappaport (M. Mor et al. ed.), Jerusalem : The Zalman Shazar Center for Jewish History, 2005, p. 189-204.

« ”Recherche son thème de géniture dans le Mystère de ce qui doit être”. Astrologie et prédestination à Qoumrân », Qoumrân et le judaïsme du tournant de notre ère (A. Lemaire et S. Mimouni éd., Paris, Coll. Revue des Etudes juives), 2006, p. 51-62.

« Le mazzal et le mérite, du Testament d’Abraham à Rabbi Aqiba », in Megillot 5-6, A Festschrift for Devorah Dimant (M. Bar-Ascher et E. Tov ed.), Haïfa, Jérusalem, 2007, p. *101-*118.

« Gôral versus Payîs : Casting Lots at Qumran and in the Rabbinic Tradition », in Defining Identities : We, You, and the Other in the Dead Sea Scrolls, F. Garcia Martinez et M. Popovic ed., Leyde : Brill, 2008, p. 175-185.

« Pour une reconstitution du cycle liturgique annuel dans les Prières pour les Fêtes (1Q34, 4Q507-509) : l’apport du papyrus opisthographe », RHPR 93 (2013), p. 77-91.

«The plain and laughter : the hermeneutical function of the sign in Philo of Alexandria », in The Jewish-Greek Tradition in Antiquity and the Byzantine Empire, J. K. Aitken and J. C. Paget ed., Cambridge UP, 2014, p. 188-199.

Présentation ou direction d’ouvrage collectif

Moïse géographe. Recherches sur les représentations juives et chrétiennes de l'espace (A. Desreumaux et F. Schmidt ed.), Paris : Vrin,1988.

« L'étranger, le Temple et la Loi dans le judaïsme ancien », dossier présenté par F. Schmidt dans Annales. Histoire, Sciences Sociales 5, sept.-oct. 1996, p. 939-953.

La Cuisine et l'autel. Les Sacrifices en questions dans les sociétés de la Méditerranée ancienne S. Georgoudi, R. Koch Piettre, F. Schmidt ed., Brepols (Bibliothèque de l’Ecole des Hautes Etudes – SR 124), 2005.

La Raison des signes. Présages, rites, destin dans les sociétés de la Méditerranée ancienne, S. Georgoudi, R. Koch Piettre, F. Schmidt ed., Leiden-Boston : Brill (Religions in the Graeco-Roman World 174), 2012.

Monographies

Le Testament grec d'Abraham. Introduction, édition critique des deux recensions grecques, traduction (Texte und Studien zum Antiken Judentum 11), Tübingen : J.C.B. Mohr, VII+199 p., 1986.

La Pensée du Temple. De Jérusalem à Qoumrân. Identité et lien social dans le Judaïsme ancien, Paris : Seuil, 379 p., 1994.

Volumes d'hommage

Manières de penser dans l’Antiquité méditerranéenne et orientale. Mélanges offerts à Francis Schmidt par ses élèves, ses collègues et ses amis, Christophe Batsch, Madalina Vârtejanu-Joubert ed., Leiden-Boston : Brill (Supplements to the Journal for the Study of Judaism 134), 294 p., 2009.

Auteur de la notice
Francis Schmidt
Mise à jour
 le 22 février 2018 - 16:37