Back to top
Nom Chapeville
Prénoms François, Bronislaw
Naissance Godowa (Pologne) (02 décembre 1924)
Sections
Sciences de la vie et de la terre
Statuts et fonctions
Directeur d'études
Directeur de laboratoire
Direction d'études
Biologie moléculaire (septembre 1972 à septembre 1991)
Distinctions
Chevalier dans l'Ordre de la Légion d'honneur (1991)
Chevalier dans l'Ordre des Palmes académiques (1985)
Prix Charles-Léopold-Mayer (1981)
Lauréat de la Fondation Lacassagne
Grand Officier de l'ordre "Polonia Restitua"
Docteur Honoris Causa de l'Université Jagellonne de Cracovie (Pologne)
Docteur Honoris Causa de l'Université de Rzeszow (Pologne)
Origines familiales

François Chapeville est natif de Pologne. Son nom de naissance est Franciszek Chrapkiewicz. Ses parents ayant été tués en 1944, il quitte la Polognes et, après quelques étapes dans différents pays européens, arrive en France où il entreprend des études à l'École Nationale Vétérinaire de Maisons-Alfort. Il est naturalisé Français en 1953 et prend le nom de François Chapeville.

Situation de famille

Marié.

Laboratoire
Laboratoire de Biologie Moléculaire de l'EPHE
Études et formations

- 1951 : Diplômé de l'École Vétérinaire de Maisons-Alfort
- 1952 : Docteur Vétérinaire
- 1954 : Licencié ès Sciences. CES de Biochimie (1952) et CES de Physiologie (1953)
- 1954-1963 : Chercheur au Commissariat à l'énergie atomique (CEA)
- 1960 : Doctorat ès Sciences soutenu à Paris.
- 1960-1962 : Chercheur à l'Institut Rockefeller, à New-York (USA)

Parcours professionnel, responsabilité à l'EPHE

De 1972 à 1991, François Chapeville est le directeur (non appointé) du laboratoire de Biologie Moléculaire de l'EPHE. Les contours du laboratoire EPHE se superposent à ceux de son laboratoire, le laboratoire de biochimie du développement, qui comprend 22 chercheurs et 5 personnels techniques, et qui fait partie de l'Institut de Recherche en Biologie Moléculaire du CNRS (IRBM). Une maître de conférences, Susan Saint-Just, assure l'antenne de l'EPHE, tant dans pour la préparation des diplômes de l'EPHE que pour l'organisation des enseignements. Au départ en retraite de François Chapeville, Jacques Jami reprend la direction du laboratoire de Biologie Moléculaire de l'EPHE.

Un rapport de la section SVT pour le renouvellement du laboratoire EPHE indique que, "comme dans d'autres instituts de recherche aux effectifs et sujets de recherche importants, Instituts dont la direction est assurée par le même directeur qui a la responsabilité d'un laboratoire de l'EPHE, on doit craindre dans un si grand ensemble que l'Ecole, malgré tout le bénéfice qu'elle retire des moyens intellectuels et matériels d'une telle organisation, n'apparaisse pas suffisamment". 

Parcours professionnel hors EPHE

- 1963 : Maître de conférences à la faculté des Sciences de Paris
- 1970 : Professeur à l'université Paris VII (Denis Diderot).
- 1969 : Directeur du laboratoire de Biochimie du Développement à l'Institut de Recherche de Biologie Moléculaire (IRBM) du CNRS. Il est nommé directeur du laboratoire de Biologie Moléculaire de l'EPHE en 1972.
- 1979-1991 : Il prend la co-direction de l'IRBM avec G Bernardi de 1979 à 1981 puis le dirige seul de 1981 à 1991, date à laquelle il prend sa retraite. L'IRBM prend le nom d'Institut Jacques Monod en 1982. Les axes de recherche de ce gros institut propre du CNRS vont de la biophysique à la biologie des membranes en passant par les études de la structure et de l'expression des gènes, et par les développements du génie génétique. Le thème général concerne les mécanismes de l'expression du matériel génétique (transcription et surtout traduction) et les modulations de l'efficacité de ces mécanismes à l'occasion de la différenciation cellulaire.

En 1981, il obtient le Prix Charles-Léopold Mayer de l'Académie des sciences pour ses travaux sur les mécanismes de synthèse des acides aminés soufrés.

Au cours de sa carrière, François Chapeville occupe de nombreuses fonctions, en particulier :
- Membre du Conseil Scientifique de l'Inra, de l'IBPC (Institut de Biologie Physico-chimique), de l'Institut du radium
- Membre du Comité de Direction de l'Institut de recherches scientifiques sur le Cancer (Villejuif) (1971-76), de l' IRBM du CNRS (1970-1972), du Centre de recherche sur la nutrition (Meudon), de l'Institut d'embrologie et de tératologie, de la station de recherches de virologie et d'immunologie (Thiverval-Grignon).
- Membre du comité national du CNRS (1971-1976)
- Membre du comité de rédaction de l'European Journal of Biochemistry (1966-1974), puis membre du conseil de rédaction du même journal (1974-1976).
- Membre de comités de rédaction de plusieurs journaux, dont : Physiological chemistry and physics, Biochimie, Differenciation,
- Président de la Commission Biologie et Physiologie du développement, chargé du rapport de conjoncture pour le VIIe Plan.
- Membre de l'EMBO (European Molecular Biology Organization) et de l'ICRO (International Cell Research Organization).

Autres activités

François Chapeville reste toujours très attaché à sa région natale, la Basse-Carpatie et, pendant toute sa carrière, il œuvre pour développer les relations scientifiques entre la France et la Pologne, malgré l'opposition du régime communiste polonais.

 

Domaines de recherches

François Chapeville est un grand biochimiste.

- Travaux sur la formation de la liaison soufre-carbone dans les systèmes biologiques et utilisation du sulfate inorganique pour la synthèse des substances soufrées organiques.
- Travaux sur les mécanismes de la traduction de l'information génétique, en particulier des enzymes qui, avec les tRNA (ARN de transfert), interviennent dans la première étape de la synthèse des protéines. Ses travaux ont contribué à la compréhension du lien entre l'information génétique contenue dans l'ADN et sa traduction en protéines dans la cellule.
- Étude de la différenciation et de l'organogénèse au cours des premiers stades de développement embryonnaire.

Publications principales

Livres

Biochimie de l'hérédité, PUF "Que Sais-je", n°1409, 1970. 128 p.

Avec A.-L. Haenni, Biosynthèse des Protéines. Traduction génétique,  Éditions Hermann, 1974, 323 p.

Avec H. Clauser, Biochimie, Éditions Hermann, 1974. 860 p.
Chapitre : Structure, propriétés et biosynthèse des nucléotides et des acides nucléiques. - Chimie de l'hérédité.

Outre ses livres, de très large audience, François Chapeville est coauteur de près de 100 publications dont

On the role of soluble ribonucleic acid in coding for amino acids
F Chapeville, F Lipmann, G von Ehrenstein, B Weisblum, WJ Ray and S Beener
Proc Natl Acad Sci USA, 48, 1086-1092 (1962)
Publication citée près de 300 fois.

Behaviour of acetylphenylalanyl soluble ribonucleic acid in polyphenylalanine synthesis
AL Haenni and F Chapeville,
Biochim Biophys Acta, 114 (1), 135-148 (1966)
Publication citée près de 350 fois.

Auteur de la notice
Sylvie Demignot
Mise à jour
 le 11 novembre 2019 - 09:23