Back to top
Nom Renaudet
Prénom Augustin
Naissance Paris (France) (09 janvier 1880)
Décès Paris (France) (15 novembre 1958)
Sections
Sciences historiques et philologiques
Statuts et fonctions
Directeur d'études
Direction d'études
Histoire de la Renaissance (avril 1941 à septembre 1952)
Distinction Membre de l'Accademia dei Lincei
Études et formations

Entré à l'École normale supérieure en 1901
Thèse sous la direction de Gabriel Monod sur Préréforme et humanisme à Paris à l'époque des premières guerres d'Italie
Pensionnaire de la Fondation Thiers et de l'Institut français de Florence
Thèse complémentaire sur les Sources de l'histoire de France aux Archives d'État de Florence

Parcours professionnel, responsabilité à l'EPHE

La direction d'études est ouverte le 22 avril 1941 : il s'agit de remettre en train l'enseignement interrompu depuis la mort d'Abel Lefranc
Directeur de la thèse d'André Chastel (qui suit ses cours comme un vrai disciple, intervient dans l'enseignement) et le rejoint comme DE en 1952.

Parcours professionnel hors EPHE

Professeur aux lycées de Rennes et d'Angoulême (1908-1910)
Professeur au lycée de Montpellier (1914-1915)
Engagé au Service de presse italienne du Ministère des Affaires étrangères pendant la Première Guerre mondiale. 
Professeur d'histoire moderne et contemporaine à l'Université de Bordeaux (1919-1937), 
Professeur à la Sorbonne en 1937
Professeur au Collège de France en 1945 (chaire d'Histoire de la civilisation italienne)

Autres activités

Collaboration à la collection d'ouvrages « Peuples et Civilisations » dirigée par Louis Halphen.

Domaines de recherches

Humanisme et la Renaissance française et italienne.

A l'EPHE, Renaudet s'intéresse à Pétrarque initiateur de la Renaissance  et à donner une définition de l'humanisme, « âme de la Renaissance »
Au cours des années qui suivent sa conférence porte sur l'étude d'œuvres de Dante (Convivio, Divine comédie) ; l'humanisme florentin au temps de Laurent le Magnifique; les contacts d'Erasme avec l'Italie, pénétration de la culture italienne aux Pays-Bas : le milieu intellectuel français au XVIe s (Lefèvre d'Étaples, Beatus Rhenanus, Josse Bade) ; le Novum Testamentum d'Erasme, Erasme et l'Italie ; les imprimeurs : Henri Estienne, Josse Clichtove, Charles de Bovelles, Alde Manuce; la correspondance de Thomas More.

Augustin Renaudet « fut, entre les deux guerres, un maître incontesté dans l'étude de l'humanisme et de la pré-Réforme. Il avait fait beaucoup de recherches en Italie et trouvé à Florence une contessa, femme d'une aristocratique simplicité que j'ai parfois rencontrée. Renaudet était un solide huguenot d'esprit très ouvert, apparemment grognon mais probablement tendre, doué d'une acuité de jugement que je n'ai retrouvée que chez Labrousse et, dans un autre style, chez Braudel. Il suivit mon premier travail de recherche avec une pénétration et une intelligence rares, signalant les fausses pistes aussi nettement que les bonnes. » (Pierre Goubert, Un parcours d'historien. Souvenirs 1915-1995, Paris : Fayard, 1996, p. 126s.)

Publications principales

Les sources de l'histoire de France aux Archives d'État de Florence, des guerres d'Italie à la Révolution (1494-1789) (1916)
Préréforme et humanisme à Paris pendant les premières guerres d'Italie (1494-1517) (1916)
Le concile gallican de Pise et de Milan (1922)
Erasme, sa pensée religieuse et son action d'après sa correspondance (1518-1521) (1926)
Les débuts de l'âge moderne: la Renaissance et la Réforme (1929) avec Henri Hauser
La Fin du Moyen Âge (1931) en collaboration
Études sur l'histoire de la Réforme (1939)
Études érasmiennes (1521-1529) (1939)
Études sur la France du temps de Louis XIV (vie économique et sociale) (1940)
Machiavel. Étude d'histoire des doctrines politiques (1942)
Histoire générale de l'Europe de 1559 à 1661 (1945)
Les Pays-Bas espagnols et les Provinces-Unies de 1598 à 1714 (1946)
Dante Humaniste (1952)
Érasme et l'Italie (1955)
Humanisme et Renaissance (1958)
Erasme. Œuvres choisies

Volumes d'hommage

Bibliothèque d'Humanisme et Renaissance, XIV, Mélanges Augustin Renaudet

Publications au sujet de la personne

Lucien Febvre, « Augustin Renaudet et ses études érasmiennes. Note critique », Annales d'histoire sociale (1939), p. 407-410.
Marcel Bataillon, « In memoriam Augustin Renaudet (1880-1958) », Annales. Histoire, Sciences Sociales 14e année, n° 3 (1959), p. 618-622. http://www.persee.fr/doc/ahess_0395-2649_1959_num_14_3_2860

Auteur de la notice
Hubert Bost
Mise à jour
 le 16 décembre 2017 - 16:11