Back to top
Nom Le Thomas, née Hommay
Prénom Annick
Naissance France (21 juin 1936)
Sections
Sciences de la vie et de la terre
Statuts et fonctions
Directeur de laboratoire
Direction d'études
Biologie et évolution des plantes vasculaires
Distinctions
Chevalier dans l'Ordre de la Légion d'honneur
Commandeur dans l'Ordre des Palmes académiques
Laboratoire
Laboratoire Biologie et évolution des plantes vasculaires de l'EPHE
Laboratoire de Phanérogamie, Muséum National d'Histoire Naturelle
Unité de recherche
Muséum National d'Histoire Naturelle
Parcours professionnel, responsabilité à l'EPHE

1962-1972 : Editrice de la revue International Botanical Journal Adansonia

Années 70 : Création d'une des deux palynothèques du Muséum National d'Histoire Naturelle, Paris

1972 : Directrice du Laboratoire d'Evolution des Plantes de l'EPHE

1983 : Directrice du Laboratoire de Biologie et Evolution des Plantes vasculaires de l'EPHE

1983 : Présidente de l'Association de Palynologues de Langue Française

1985 : Représentante auprès de l'International Union of Biological Sciences (IUBS)

1985 : Vice-présidente de l'International Federation of Palynological Sciences (IFPS)

2000 : Présidente de IFPS

Domaines de recherches

Le Professeur Annick Le Thomas est une personnalité scientifique reconnue en palynologie et en botanique une spécialiste des Annonaceae. Elle a été élue présidente de l'association internationale de palynologie. Elle a joué le rôle d'expert pour l’évaluation du jardin botanique de Kew en Angleterre (l'équivalent britannique du Muséum National d'Histoire Naturelle pour l'étude des plantes). En palynologie, qui est l'étude scientifique des grains de pollen, elle a surtout travaillé en morphologie et en ultra-structure dans plusieurs familles d’Angiospermes comme les Iridaceae et les Annonaceae. 

Ses travaux sur les Annonaceae l'ont amenée à travailler en Afrique et à Madagascar surtout, ou elle a formé de nombreux élèves. Sur ce groupe, son étude des pollens a été publiée dans deux volumes de Pollen et Spores au début des années 1980.

Elle a rapidement affirmé que les formes très particulières qu'elle découvrait dans cette famille devaient être très anciennes et plaçaient les Annonacee à la base évolutive des Angiospermes. D'une part, elle prenait ainsi une position que la situait dans le camp des systématiciens qui mettent en avant la phylogénie pour construire la systématique ; une attitude couramment admise aujourd'hui mais encore peu commune à l'époque. La plus grande partie des propositions avancées par Madame Annick Le Thomas se sont révélées justifiées et elle fait partie du petit groupe de botanistes internationaux qui ont révolutionné notre vision de la systématique, de l'histoire et de l'origine des plantes à fleurs. La qualité de ses travaux et la pertinence de ses conclusions l'ont donc placée parmi les leaders de la refondation de la systématique végétale internationale. James Doyle (Davis University of California), chercheur américain qui forme une autre figure internationalement reconnue de la botanique, est un habitué du laboratoire qu'elle a dirigé au Muséum et ce laboratoire a été sans doute le plus internationalement reconnu des laboratoires s'occupant de systématique végétale dans notre pays

Publications principales

Civeyrel L., A. Le Thomas, I. K. Ferguson & M. W. Chase 1998. Critical reexamination of Palynological characters used to delimit Asclepiadaceae in comparison to the molecular phylogeny obtained from plastid matK sequences. Mol. Phyl. Evol. 9 : 517-527.

Doyle, J.A., Le Thomas A. 1997 Phylogeny and geographic history of Annonaceae. Geographie Physique et Quaternaire 51: 353-361

Doyle, J.A., Le Thomas A. 2012 Evolution and phylogenetic significance of pollen in Annonaceae. Botanical Journal of the Linnean Society, 169: 190-221

Doyle, JA Sauquet, H Scharaschkin, T Le Thomas, A 2004. Phylogeny, molecular and fossil dating, and biogeographic history of Annonaceae and Myristicaceae (Magnoliales). International Journal of Plant Sciences 165: S55-S67

Goldblatt, P Le Thomas, A Suarez-Cervera, M 2004 Phylogeny of the Afro-Madagascan Aristea (Iridaceae) revisited in the light of new data on pollen morphology. Botanical Journal of the Linnean Society 144: 41-68

Guinet, P., Le Thomas, A. 1973. Interprétation de la réparition dissymétrique des couches de l'exine dans les pollens composés: Conséquences relatives à la notion d'aperture.

Le Thomas, A. 1969. Annonacées. Flore du Gabon, vol 16. Muséum national d'Histoire naturelle. 372 pp.

Le Thomas, A. 1981. Ultrastructural characters of the pollen grains of African Annonaceae and their significance for the phylogeny of primitive angiosperms. Pollen et spores, XXII-XXIII. 36 pp.

Le Thomas, A., Suarez-Cervera, M. Goldblatt, P. 2001 Ontogeny of the exine in pollen of Aristea (Iridaceae). Grana 40: 35-44

 Phylogeny, molecular and fossil dating, and biogeographic history of Annonaceae and Myristicaceae (Magnoliales). International Journal of Plant Sciences 165: S55-S67

Punt, W. Hoen, P. P. Blackmore, S. Nilsson, S. Le Thomas, A. 2007 Glossary of pollen and spore terminology. Review of Palaeobotany and Palynology143: 1-81

Auteur de la notice
Laure Civeyrel
Mise à jour par
Michel Veuille le 11 décembre 2017 - 12:31